SIRAH

Biographie du Messager d'Allah

Les pertes

 

Dans cette expédition, vingt Musulmans trouvèrent la mort : quatre de Qouraysh, un d’Ashja’, un d’Aslam, un autre de Khaybar et les autres des Ansar.

 

Les Mouhajirine Shouhadah

 

Des Banou Oumayyah Ibn ‘Abd al-Manaf :

  1. Rabi’ah Ibn Aktham Ibn Sakhbara, tué par al-Harith.
  2. Thaqif Ibn ‘Amrou, tué par ‘Oussayr.
  3. Rifa’a Ibn Masrouh, tué par al-Harith.

 

Des Banou Asd Ibn ‘Abd al-‘Ouzzah :

  1. ‘AbdAllah Ibn Abou Oumayyah Ibn Wahb, tué à an-Natat.

 

De Ghifar :

  1. ‘Oumara Ibn ‘Ouqbah, tué par une flèche.

 

D’Aslam :

  1. ‘Amir Ibn Sinan Ibn al-Akwa’, tué par son propre sabre lors d’un duel avec un Juif.

 

De Khaybar même :

  1. L’abyssin esclave (dont le nom reste inconnu), tué le jour même où il embrassa l’Islam.

 

D’Ashja’ :

  1. Un seul musulman (dont le nom reste inconnu).

 

Les Ansar Shouhadah

 

Des Khazraj :

  1. Bishr Ibn al-Bara’ Ibn Ma’rour.
  2. Foudayl Ibn an-Nou’man.
  3. Mas’oud Ibn Sa’d Ibn Qays

 

Des Aws :

  1. Mahmoud Ibn Maslamah, tué par Marhab.
  2. Abou Zayyah Ibn Thabit Ibn an-Nou’man.
  3. Al-Harith Ibn Hatib.
  4. ‘Ourwah Ibn Mourra Ibn Souraqah.
  5. Aws Ibn al-Qa’id.
  6. Ounayf Ibn Habib.
  7. Thabit Ibn ‘Athla.
  8. Talha Ibn Yahya Ibn Malil.
  9. Mas’oud Ibn Rabi’ah (un allié des Aws).

 

Quant aux pertes juives, elles atteignirent quatre-vingt-treize hommes, tués la plus part dans les batailles d’an-Natat et ash-Shaq et en tête onze chefs et seigneurs :

  1. Marhab, tué par ‘Ali Ibn Abou Talib dans un duel.
  2. Al-Harith Abou Zaynab (le frère de Marhab), tué par ‘Ali Ibn Abou Talib dans un duel également.
  3. Yasr, tué par az-Zoubayr Ibn al-‘Awwam dans un duel.
  4. ‘Oussayr, tué par Muhammad Ibn Maslamah.
  5. ‘Amir, tué dans un duel par ‘Ali Ibn Abou Talib.
  6. Youshou’, tué par al-Houbab Ibn al-Moundir dans un duel.
  7. Ad-Dayyal, tué par ‘Oumara Ibn ‘Ouqbah.
  8. Sallam Ibn Moushqim, tué à an-Natat.
  9. ‘Azoul, tué dans un duel par al-Houbab Ibn al-Moundir.
  10. Kinana Ibn Abou al-Houqayq, exécuté pour trahison.
  11. Ar-Rabi’ Ibn Abou al-Houqayq, exécuté trahison.

 

Après la chute de Khaybar, d’autres poches de résistance juive restaient encore autour de la région mais disséminées, à Fadak, dans la vallée d’al-Qoura, à Tayma. Dans ces trois lieux, les Juifs avaient déjà sonné l’alerte et étaient prêts à s’opposer au Messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Seulement ils attendaient les résultats de la bataille de Khaybar. Ce qui s’y produisit fut une grande surprise pour eux car ils ne s’attendaient pas que la victoire serait du côté des Musulmans. Par conséquent, ils eurent des réactions différentes. Certains se précipitèrent pour annoncer leur capitulation, d’autres payèrent un tribut et d’autres encore prirent les armes et ne se rendirent qu’après une dure bataille.

 

Shouhadah de Khaybar

Views: 0