SIRAH

Biographie du Messager d'Allah

Ka’b Ibn ‘Amrou Ibn Malik Ibn al-Qayn al-Ansari al-Khazraji (radhiyallahou ‘anhou)

Un Compagnon connu du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Grand poète avant l’Islam, il devint celui du Messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) après qu’il porta allégeance à al-’Aqabah. Il participa à toutes les expéditions du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) exceptées celles de Badr et de Tabouk et il fut l’un des trois musulmans qui restèrent derrière et à qui Allah pardonna (comme mentionné dans le Qur’an).

Il fut aussi parmi ceux qui soutinrent ‘Uthman (radhiyallahou ‘anhou) mais observa la neutralité dans le conflit qui opposa ‘Ali à Mou’awiyyah (radhiyallahou ‘anhou). Avant de mourir en 50 de l’Hégire, il rapporta 80 Ahadith du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam).

 

Khalid Ibn al-Walid Ibn al-Moughirah al-Makhzoumi al-Qourayshi (radhiyallahou ‘anhou)

Le chef militaire très connu pour ses conquêtes. Surnommé Sayfoullah, le Sabre d’Allah, il ne se convertit à l’Islam qu’avec la chute de La Mecque (avec ‘Amrou Ibn al-‘As) après avoir participé aux batailles des mécréants contre les Musulmans.

Sous le règne d’Abou Bakr, il guerroya contre les Apostats au Najd jusqu’à leur défaite et la mort de Moussaylimah le Menteur. En l’an 12 de l’Hégire, il conquit une grande partie de l’Irak. Durant la guerre contre les Romains, il fut déchu de son poste de commandement de l’armée par ‘Umar Ibn al-Khattab (radhiyallahou ‘anhou) et remplacé par ‘Oubaydah Ibn al-Jarrah (radhiyallahou ‘anhou) ce qui ne diminua pas sa ferveur au combat. Abou Bakr (radhiyallahou ‘anhou) dit en sa faveur : « Les femmes sont incapables de donner [un homme] comme Khalid. »

Dans les deux Sahih de Mouslim et d’al-Boukhari, il rapporta 18 Ahadith. Il mourut en 21 de l’Hégire à Hims en Syrie.

 

Kharijah Ibn Zayd Ibn Abou Zoubayr al-Khazraji al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Participa à Badr. Beau-père d’Abou Bakr (radhiyallahou ‘anhou), se maria avec sa fille et fut considéré comme un brave guerrier. A Ouhoud, il fut grièvement blessé (une dizaine de blessures) avant d’être achevé par Safwan Ibn Oumayyah qui tint ces propos : « J’ai assouvi ma vengeance en tuant quelques-uns des Compagnons de Muhammad, j’ai tué Kharijah Ibn Zayd, Aws Ibn Arqam et Abou Nawfal. »

 

Ma’bad Ibn Abou Ma’bad al-Khouza’i (radhiyallahou ‘anhou)

Embrassa l’Islam et mourut musulman (Je n’ai pas trouvé de biographie ni sur lui ni sur la date de sa mort).

 

Muhammad Ibn Maslamah al-Awsi al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Un des émirs très connu, participa à Badr. A Ouhoud, il prit la défense du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) avec qui il participa à toutes les expéditions sauf celle de Tabouk. ‘Umar Ibn al-Khattab (radhiyallahou ‘anhou) comptait sur lui pour surveiller et inspecter les Wali. Dans le Califat de ‘Ali (radhiyallahou ‘anhou), il observa la neutralité. Il mourut en 43 de l’Hégire.

 

Moussa’if Ibn ‘Ayaz Ibn Sakhr al-Qouraysh

Un poète (selon Ibn ‘Abd al-Bir). Mais selon as-Sira al-Halabiyah, il ne se converti pas à l’Islam.

 

Nou’aym Ibn Mas’oud Ibn ‘Amir al-Ashja’i (radhiyallahou ‘anhou)

L’ami des Juifs des Banou Qouraydah. Il embrassa l’Islam par une nuit pendant le siège de Médine par les Coalisés. Ce fut par son intermédiaire qu’Allah avait vaincu les agresseurs (voir le siège des Coalisés). Il fut tué dans la bataille du Chameau (selon d’autres sources, il mourut sous le règne de ‘Uthman (radhiyallahou ‘anhou)).

 

Qatada Ibn an-Nou’man Ibn Zayd Ibn ‘Amir Ibn Sawad Ibn Dafar al-Awsi (radhiyallahou ‘anhou)

Frère d’Abou Sa’id al-Khoudri (radhiyallahou ‘anhou) du côté de la mère. Badri et archer très habile, il participa à toutes les expéditions du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Dans l’expédition de La Mecque, il portait l’étendard des Banou Dafar. Il mourut en 23 de l’Hégire.

 

Qouzman

Allié des Banou Dafar et un hypocrite qui combattit aux côtés des Musulmans non pour la cause d’Allah mais pour l’honneur de sa tribu comme il le reconnut lui-même avant de mourir. Le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) dit de lui qu’il faisait partie des gens du Feu. Effectivement, il se suicida pour ne plus supporter les souffrances de ses blessures après la bataille d’Ouhoud.

 

Rafi’ Ibn Khadij Ibn Rafi’ al-Awsi al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Il participa à Ouhoud, au Fossé et aux expéditions qui suivirent. Il rapporta 78 Ahadith du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) avant de succomber à ses blessures en 74 de l’Hégire.

 

Rayta (radhiyallahou ‘anha)

La fille de Mounbih Ibn al-Hajjaj al-Sahmi et mère de ‘AbdAllah Ibn ‘Amrou Ibn al-‘As (le Dévot des Compagnons (radhiyallahou ‘anhou)) ; embrassa l’Islam avec son mari après la chute de La Mecque.

 

Sa’d Ibn Bajir Ibn Mou’awiyyah al-Bajili al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

(Par alliance) participa à Ouhoud (d’après al-‘Isaba).

 

Sa’d Ibn ar-Rabi’ Ibn ‘Amrou Ibn Abou Zouhayr al-Khazraji al-Ansari       (radhiyallahou ‘anhou)

Un des premiers musulmans, présent à la Moubaya’a d’al-’Aqabah à Mina. Après l’Hégire, le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) fraternisa entre lui et ‘Abd-ar-Rahman Ibn ‘Awf (radhiyallahou ‘anhou).

Il participa à Badr et à Ouhoud, il fut mortellement touché par 12 blessures. Abou Bakr (radhiyallahou ‘anhou) l’aimait beaucoup. At-Tabarani raconte qu’Abou Bakr (radhiyallahou ‘anhou), en recevant Oum Sa’d, la fille de Sa’d Ibn Rabi’, dit à Umar Ibn al-Khattab (radhiyallahou ‘anhou) : « C’est la fille de celui qui est mieux que moi et toi. »

 

Sa’d Ibn ‘Oubada Ibn Dalyam Ibn Haritha al-Khazraji al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Seigneur des Khazraj et l’un des douze chefs qui portèrent allégeance au Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) à al-’Aqabah. On dit qu’il ne participé pas à Badr pour cause de maladie. C’est pour lui et sa famille que le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) invoqua Allah.

Après la mort du Messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam), il convoita le Califat. Et c’est à cause de cela qu’il s’abstint de prêter allégeance à Abou Bakr (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Sous le règne de ‘Umar (sallallahou ‘aleyhi wa sallam), il s’exila en Syrie où il mourut (à Houran) en 14 de l’Hégire.

Il rapporta 21 Ahadith du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam).

 

Safiyah Bint ‘Abd al-Mouttalib Ibn Hashim al-Qourayshi (radhiyallahou ‘anha)

Tante du Messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Sa mère est Hala, la fille de Wahb (la tante maternelle du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam)). Après la mort de son premier mari al-Harith Ibn Harb Ibn Oumayyah, elle se maria avec al-‘Awam Ibn Khouwaylid, le frère de Khadija (la Mère des Croyants (radhiyallahou ‘anha)). Elle fut parmi les premières femmes qui embrassèrent l’Islam.

Elle s’exila à Médine avec son fils az-Zoubayr Ibn al-‘Awam et y mourut en 20 de l’Hégire.

 

Sahl Ibn Hanif Ibn Wahb al-Awsi al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Un des premiers à embrasser l’Islam, il participa à Badr et à toutes les expéditions du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) qui le fraternisa avec ‘Ali Ibn Abou Talib (radhiyallahou ‘anhou). A Ouhoud, il prit part à la protection du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Il fut nommé Wali d’al-Basra par le Calife ‘Ali (radhiyallahou ‘anhou) avec qui il fit la bataille de Siffin. A sa mort en 37 de l’Hégire à Koufa, ‘Ali Ibn Abou Talib (radhiyallahou ‘anhou) pria sur lui.

 

Samourah Ibn Joundoub Ibn Hilal al-Dizari al-Ansari (par alliance) (radhiyallahou ‘anhou)

Participa à Ouhoud et devint plus tard un Wali sous la dynastie des Bani Oumayyah. Ennemi implacable des Khawarije, il mourut en 59 de l’Hégire.

 

Soulafa Bint Sa’d al-Awsi al-Ansari (radhiyallahou ‘anha)

Mère de ‘Uthman Ibn Talha. Son mari (le chef des porteurs de l’étendard des Qouraysh) fut tué à Ouhoud. Elle embrassa l’Islam après la chute de La Mecque (c’était elle qui avait la clef de la Ka’bah le jour où le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) entra victorieux dans La Mecque).

 

Thabit Ibn ad-Dahdah Ibn Nou’aym Ibn Ghanam al-Balwi (radhiyallahou ‘anhou)

Allié des Ansar et un des Compagnons du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam).

 

Thabit Ibn az-Zahhak Ibn Khalifa al-Awsi al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Participa à Badr et fut parmi ceux qui portèrent allégeance sous l’arbre, à al-Houdaybiyah.

Pendant le siège des Coalisés, il suivit pas à pas le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Il mourut en 45 de l’Hégire et rapporta 14 Ahadith.

 

‘Oubay Ibn Ka’b Ibn Qays Ibn ‘Oubayd al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Le Maitre des lecteurs du Qur’an, porté allégeance à al-’Aqabah 2 et participa à toutes les expéditions du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Il fut le premier qui avait écrit pour le Messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam).

‘Umar Ibn al-Khattab (radhiyallahou ‘anhou) qui le consultait régulièrement dans les faires importantes, le surnomma le Seigneur des Musulmans.

‘Oubay Ibn Ka’b rapporta 157 Ahadith avant de mourir en 30 de l’Hégire durant le règne de ‘Uthman (radhiyallahou ‘anhou).

 

Oum ‘AbdAllah Ibn Jahsh (radhiyallahou ‘anha)

Oumayma, la fille de ‘Abd al-Mouttalib et la tante du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Son fils ‘AbdAllah fut tué à Ouhoud par Abou al-Hakam Ibn al-Akhnas Ibn Shourayq qui fut tué dans la même bataille.

 

Oum Ayman (l’auxiliaire du Messager d’Allah) (radhiyallahou ‘anha)

Son nom est Baraka, fille de Tha’labah Ibn ‘Amrou Ibn Hisn. Elle fut l’esclave de la mère du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Elle fut comme sa mère après sa mère car elle veilla à son éducation après la mort d’Amina Bint Wahb. Quand le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) se maria avec Khadija, il la libéra. Elle se maria avec ‘Oubayd Ibn Zayd al-Khazraji et eut un fils du nom d’Ayman, qui tombera Shahid à Khaybar.

Elle rapporta 6 Ahadith du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) et mourut durant le Califat de ‘Uthman (radhiyallahou ‘anhou).

 

Oum Hakim Bint al-Harith Ibn Hisham al-Makhzoumi (radhiyallahou ‘anha)

Femme de ‘Ikrimah qui fut condamné par le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) et qui fuit au Yémen après la chute de La Mecque. Elle intervint alors pour son mari auprès du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam), alla le chercher au Yémen et le ramena avec elle. Il annonça sa conversion devant le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam).

Après la mort de ‘Ikrimah Ibn Abou Jahl à al-Yarmouk, elle se maria avec Khalid Ibn Sa’id Ibn al-‘As mais leur mariage ne dura qu’une nuit puisque tous deux furent tués dans la bataille qui opposèrent les Musulmans aux Byzantins en Syrie.

 

Oum ‘Oumara Nassibah Bint Ka’b Ibn ‘Amrou al-Ansari (radhiyallahou ‘anha)

 Fut l’une des trois femmes qui portèrent allégeance à al-’Aqabah. Elle participa aussi à l’allégeance d’ar-Radwan, prit part à Ouhoud, al-Houdaybiyah, ‘Amrat al-Qaziya, Hounayn et à al-Yamamah contre Moussaylimah le Menteur ou elle perdit une main et son fils Habib. Elle mourut en 13 de l’Hégire.

 

Oum Salim, fille de Moulhan Ibn Khalid al-Ansari (radhiyallahou ‘anha)

Mère d’Anas Ibn Malik, le serviteur du Messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Parmi les premières à embrasser l’Islam. Son mari polythéiste, furieux, la quitta et alla vivre puis mourir en Syrie. Elle se maria après, avec Abou Talha qui accepta d’abord sa condition : embrasser l’Islam.

 

‘Ouqbah Ibn ‘Amir Ibn Nabi as-Salami al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Présent à al-’Aqabah et à toutes les expéditions du Messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Dans tous ses combats, on le reconnaissait au turban vert qu’il mettait sur son casque. Il mourut Shahid dans la bataille d’al-Yamamah.

 

Oussayd Ibn Dahir Ibn Rafi’ al-Harithi al-Ansari d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallam)

(Le cousin de Rafi’ Ibn Khadij), rapporta deux Ahadith et mourut durant le règne de ‘Abd       al-Malik Ibn Marwan (dynastie des Omeyyade).

 

Wahshi Ibn Harb (radhiyallahou ‘anhou)

(Abou Dassima), auxiliaire des Banou Nawfal, annonça sa conversion avec la délégation d’at-Ta’if, prit part à la bataille d’al-Yarmouk. Fut au côté de Khalid Ibn al-Walid dans les batailles contre les Apostats et l’un des deux qui tuèrent Moussaylimah le Menteur.

Après son exploit, il ne cessait de répéter : « Avec ma lance-ci, j’ai tué le meilleur des hommes (Hamza) et le pire des hommes (Moussaylimah). » Il mourut à Hims en Syrie en 25 de l’Hégire.

 

Zayd Ibn Arqam Ibn Zayd Ibn Qays al-Khazraji al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Fit 17 expéditions avec le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). Ce fut lui qui informa le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) des propos tenus par ‘AbdAllah (l’hypocrite) dans l’expédition des Banou al-Moustaliq. Allah révéla alors dans le Qur’an qu’il dit vrai.

Dans la bataille de Siffin, il fut au côté du Calife ‘Ali Ibn Abou Talib (radhiyallahou ‘anhou). Il mourut en 68 de l’Hégire et enrichit les deux Sahih avec 70 Ahadith.

 

Zayd Ibn ‘Assim Ibn ‘Amrou Ibn Ghanam an-Nadjari al-Ansari (radhiyallahou ‘anhou)

Présent à al-’Aqabah, prit part à Badr et tomba Shahid à Ouhoud.

 

Views: 0