OTTOMANS

Upload Image...

La Conquête des territoires serbes 

 

Après avoir conquis Constantinople, le sultan Muhammad al-Fatih s’appliqua à la tâche de renforcer son règne dans la région du Danube, afin d’affronter les Hongrois qui représentaient un obstacle permanent sur le chemin de l’expansion ottomane vers l’Europe.

A cette fin, il œuvra à annexer les Etats Serbes unis à l’empire Ottoman, en particulier après la défection volontaire de nombreux princes serbes aux Ottomans et leur acceptation du statut de vassaux, parmi lesquels Brankovic, les princes de Valachie et de Moladavie (Bogdania). Ils acceptèrent le règne indirect des Ottomans à cause de leur opposition à la Hongrie. De même les frères de l’empereur byzantin, Demetrius et Thomas, gouverneurs de la Morée, acceptèrent leur subordination à l’empire ottoman Empire, de même les dirigeants des iles de Chios et Lesbos détenues par Gênes devinrent subordonnées aux Ottomans. D’autre part, des accords de paix furent signés avec les iles égées, qui poussèrent les habitants des Balkans à accepter l’Islam et le règne ottoman.

 

Cette acceptation de l’Islam par les habitants des Balkans et leur amour pour l’empire ottoman eut un effet évident sur de nombreux états qui sentirent l’approche de la menace ottomane. Ces états incluaient la Serbie, la Hongrie et Venise qui agirent en réponse à l’instabilité dans la région et parvinrent à enroler Brankovic, le prince serbe, qui avait déclaré sa soumission à l’empire ottoman mais qui maintenant faisait une alliance avec Hunyadi, après quoi les deux hommes tentèrent de s’engager dans des escarmouches avec les armées de l’empire ottoman mais qui ne put s’opposer à cette alliance et ils pénétrèrent plus en profondeur dans les territoires serbes, conquérant villes et forteresses, les unes après les autres, jusqu’à ce qu’ils aient atteint Belgrade. Ces armées parvinrent à conquérir tous ces territoires serbes aux mains du grand commandant, Mahmod Pasha, entre 863 H et 865 H (1458 EC – 1461 EC), en plus de la ville de Belgrade.

 

 

La conquête de la Morée (Grèce), de la Bosnie et de l’Albanie

 

La conquête des territoires de la Morée  

Ces territoires étaient déchirés par des disputes et des divisions entre deux frères, Thomas et Démétrios. Ces disputes entre eux avait mené à l’intervention des Albanais dans les affaires de leurs territoires et quand le sultan Muhammad al-Fatih sentit qu’il y avait un danger du côté des Albanais ; il y conduisit une expédition militaire en 863 H (1458 EC) et expulsa les Albanais, ajoutant toutes les provinces de l’est de la région de la Morée à l’empire ottoman. Mais avant peu, Thomas et son frère prit avantage de ce que l’empire ottoman était occupé ailleurs pour tenter de reprendre ces territoires.

Cependant, le sultan Muhammad le Conquérant parvint à les en empêcher ; et pendant cette campagne, il conquit la ville d’Athènes en 869 H (1464 EC), puis les iles Egées la même année, apportant toute la Grèce sous le règne ottoman, sauf pour quelques places et forteresses détenues par les Vénitiens.

 

Les armées ottomanes parvinrent également à conquérir la principauté de Valachie (le sud de la Roumanie) en 867 H (1462 EC).

 

La conquête de la Bosnie et Herzégovine   

Après que le sultan Muhammad le Conquérant eut conquis les territoires serbes, il considéra qu’il était nécessaire de conquérir la Bosnie et Herzégovine célèbre pour ses forteresses. Il trouva que cela était nécessaire pour empêcher toute alliance européenne de se former contre lui.

Pour cette raison, il envoya un message à son dirigeant, lui demandant de se soumettre à l’empire ottoman et d’en reconnaitre la souveraineté, mais il refusa, ne laissant au sultan Muhammad d’autre alternative que de s’y diriger avec son armée, ce qu’il fit ; conquérant le territoire en 868 H (1463 EC), après quoi toute la Bosnie fut portée sous règne ottoman.

 

 

La conquête de l’Albanie  

En 866 H (juin 1461 EC), le sultan Muhammad al-Fatih signa un traité de paix avec Skanderbeg, le dirigeant de l’Albanie, en fonction duquel Skanderbeg fut reconnu comme le dirigeant des territoires de l’Albanie et d’Epirus (une ile grecque). Cependant, presque immédiatement Skanderbeg viola le traité, livrant de nombreuses batailles contre des armées de l’empire ottoman, jusqu’à ce que ces armées réussissent à conquérir toute l’Albanie et l’annexant à l’Etat ottoman en 872 H (1467 EC) (l’année de la mort de Skanderbeg). Le sultan Muhammad conquit les villes d’Amastris, Sinop et Trabzon.

 

Views: 0