OTTOMANS

Il interdit à ses soldats de piller puis il se tourna vers l’église d’Aya Sofiya et se prosterna devant Allah en gratitude ; puis il ordonna qu’elle soit transformée en mosquée et y fit la prière de ‘Asr, et voyant cela des Byzantins déclarèrent leur conversion à l’Islam.

Le sultan fut extrêmement tolérant et patient, car il permit aux Chrétiens de pratiquer leur religion sans interférence et garantit la protection de leurs églises et de leurs chapelles, et leur garantit le droit de choisir leur propre patriarche. Les Chrétiens se réunirent alors pour élire leur patriarche et ils choisirent Gennadius. Le sultan confirma alors ce choix et le désigna à la tête de l’Eglise orthodoxe ; lui assignant un garde personnel parmi les janissaires et lui accordant le droit de donner des jugements dans toutes les matières civiles et criminelles relatives aux chrétiens orthodoxes. Pour l’aider en cela, le sultan désigna un comité constitué d’un certain de membres importants de l’église et accorda ce droit dans les provinces aux évêques et aux archevêques.

 

Après que le sultan Muhammad le Conquérant eut établi la justice parmi les Chrétiens effrayés qui avaient l’intention de s’enfuir, il retourna à Islamboul et envoya immédiatement des messages aux chefs du monde musulman, leur donnant la     bonne nouvelle de la conquête de Constantinople, y compris une lettre au ‘Aziz (dirigeant) d’Egypte Ashraf Īnāl Shah, dont voici des extraits :

« En vérité, parmi les meilleures Sounan (traditions) de nos ancêtres il y a qu’ils étaient des Moujahidiin pour la Cause d’Allah Exalté à Lui les Louanges et la Gloire et qu’ils ne craignaient la censure de personne ; et nous suivons fermement cette Sounnah et appliquons ses obligations.»

Et nous nous accrochons fermement à la guidance de notre Prophète, Muhammad (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui), qui a dit : « Quiconque dont les pieds se sont couverts de poussière pour la Cause d’Allah ne sera pas touché par le Feu (Rapporté par al-Boukhari, sous l’autorité de ‘Abder-Rahmane Ibn Jabr.). »

 

Après que le sultan Muhammad al-Fatih ait décrit la ville, sa forteresse et ses défenses et de la façon dont il avait résisté par rapport à ceux qui étaient venus avant lui, il dit :

 

 « Nous leur avons fait la guerre et ils nous ont fait la guerre ; nous les avons combattus et ils nous ont combattus et les combats entre nous ont duré 44 jours et nuits, jusqu’à ce que le jour de la vérité se lève le mardi 20 Joumādah al-Awwal et Allah, à Lui les Louanges et la Gloire, nous accorda la victoire avant que le soleil ne se lève à l’est. »

 

Le sultan Muhammad le Conquérant envoya également une lettre au Sharif de Makkah à l’occasion de la conquête de Constantinople, lui convoyant la bonne nouvelle de la conquête et lui demanda d’invoquer Allah en sa faveur, ainsi que des cadeaux tirés du butin ; en voici des extraits :

 

Après des phrases introductives, et après Loué et Glorifié Allah Exalté, salué son Messager et présenté ses respects au Sharif de Makkah, il dit :

« Nous t’avons envoyé cette lettre pour te donner la bonne nouvelle des bénédictions des conquêtes qu’Allah nous a accordées cette année – dont nul œil n’a vu de semblable auparavant et nul oreille entendu – et qui est la soumission de la ville de Constantinople. C’est l’espoir de Votre Eminence que vous, ainsi que les habitants des deux Lieux Sacrés (c’est-à-dire la Mecque et Médine), les savants, les chefs bien-guidés, les ascètes, les adorateurs (d’Allah), les gens pieux, les Shaykhs, les notables, les meilleurs des pieux Imams, tous les grands et les petits et ceux qui s’accrochent à la toile de la Maison d’Allah, qui est comme une anse ferme, qui ne brisera jamais, les superviseurs de Zamzam et du Maqam Ibrahim (station d’Abraham) et ceux qui s’enferment près du Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui), seront heureux d’entendre cette nouvelle et qu’ils demanderont à Allah de préserver notre Etat quand il seront à ‘Arafat et d’implorer Allah de nous donner la victoire. Qu’Allah déverse sur nous les bienfaits qu’ils invoquent et qu’Il élève leur rang. Et avec la nouvelle mentionnée ci-dessus, nous avons envoyé un cadeau spécial de 2.000 florins d’or pur de poids et de finesse parfaits, pris du butin. Nous envoyons également 7.000 florins supplémentaires pour les indigents ; 2.000 pour les chefs et les hommes de tête, 1.000 spécialement pour les serviteurs des deux Lieux Sacrés et le reste pour les pauvres de Makkah et d’al-Madinah – qu’Allah élève leur rang. Nous demandons donc qu’il soit distribué entre eux, en fonction de leurs besoins et de leur pauvreté et de les informer comment ils peuvent nous rejoindre, et toujours nous invoquer dans leurs supplications (à Allah), pour (Sa) Grace et Sa bienveillance, si Allah, le Très-Haut veut. Et qu’Allah te protège et te garde dans la bien et la souveraineté jusqu’au jour de la Récompense. »

 

Le Sharif de Makkah répondit à la lettre de Muhammad al-Fatih en disant :

« Nous l’avons ouverte (la lettre) avec toute la dignité et l’avons lue devant la Glorifiée Ka ‘bah, entre les gens d’al-Hijaz et les fils des Arabes, et nous avons vu en elle par le Qur’an qui est un médicament et une miséricorde pour les croyants     et nous avons vu à travers elle l’apparition du miracle prédit par le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui), le Sceau des Prophètes ; nulle autre conquête que celle de la grande ville de Constantinople et ses territoires, avec ses puissantes forteresses et ses lourds remparts qui sont bien connues des gens. Nous avons loué et remercié Allah pour avoir facilité cette difficile question et pour avoir atteint cet important objectif ; cela nous a apporté la plus grande joie et nous sommes ravis que tu aies ramené à la vie les principes de nos vénérables ancêtres et la conduite de nos noble ancêtres – qu’Allah soit miséricordieux pour leur âme et prépare pour eux les plus hautes chambres dans les jardins. »

 

Par cette conquête – qu’Allah réalisa par les mains du sultan Muhammad le Conquérant quand il avait 25 ans, la lumière d’Allah et de l’Islam commença à se répandre en Europe de l’est tandis que Muhammad al-Fatih continuait sa guerre dans les territoires des Balkans.

 

Views: 0