OSMANLI

Les raisons de la libération de Constantinople

 

La libération de Constantinople ne s’est pas produite de façon inattendue mais fut plutôt le résultat d’un effort cumulatif effectué par les Musulmans depuis le premier âge de l’Islam. Un désir de ces générations d’accomplir la bonne nouvelle du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam). L’apparition de l’État Ottoman accrut l’intérêt pour la conquête de Constantinople, et nous remarquons que les Sultans Ottomans étaient des gens ayant une connaissance approfondie du travail selon les ordonnances établies par Allah, à Lui les Louanges et la Gloire. Fatih adopta cette Sounnah, telle qu’elle apparaît dans sa biographie du Jihad, car il fut toujours désireux de mettre en œuvre les Paroles d’Allah, Exalté et Loué soit-Il :

« Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés… » (Qur’an 8: 60)

 

Muhammad al-Fatih comprit de ce verset que la question de la victoire pour cette religion nécessite le déploiement de différents types de pouvoir. Il interpréta ce verset pratiquement dans son jihad béni, en rassemblant une grande armée pour assiéger Constantinople. Il n’hésita pas à mettre à disposition tous les types d’armes à son époque.

 

L’armée qui encercla Constantinople, sous la direction de Muhammad al-Fatih, était moralement préparée. Il incarna le vrai sens de la foi et de la piété et assuma le fardeau de la confiance pour transmettre le message divin. Il fut développé sur la vraie signification de la foi, sous la supervision d’érudits pieux, qui adoptèrent le Livre d’Allah, Exalté et Loué soit-Il, et la Sounnah du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) comme moyen d’éduquer ses membres.

 

Leur éducation était basée sur le fait que :

1- Allah, Exalté et Loué soit-Il, est Un, sans associé en dehors de Lui. Il n’a pris ni partenaire, ni fils. Il est libre de tous défauts, et décrit avec des Attributs Parfaits qui ne finissent jamais.

2- Il, Exalté et Loué soit-Il, est le Créateur de tout, le Propriétaire de tout et le Gestionnaire de tout :

« Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi « istawā » sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’Univers ! » (Qur’an : 54)

 

Il, Exalté et Loué soit-Il, est la source de toutes les bénédictions existantes, qu’elles soient petites ou grandes, visibles ou invisibles :

« Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d’Allah. Puis quand le malheur vous touche, c’est Lui que vous implorez à haute voix. » (Qur’an 16: 53)

 

3- Sa Connaissance englobe tout. Rien ne Lui est caché, que ce soit sur terre ou dans les cieux. Il, Exalté et Loué soit-Il, sais ce que l’homme cache et ce qu’il révèle :

« Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir. » (Qur’an 16: 53)

 

4- Il, Exalté et Loué soit-Il, demande à Ses anges d’enregistrer toutes les actions de l’homme, petites ou grandes, et les lui révélera au moment voulu :

« Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire. » (Qur’an 50: 18)

 

5- Il, Exalté et Loué soit-Il, teste les gens avec des choses différentes contre leur gré, afin qu’ils se connaissent bien : qui parmi eux accepte le Décret divin d’Allah, Exalté et Loué soit-Il, et qui parmi eux maudit son sort, et ne mérite donc rien de Lui :

« Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur. » (Qur’an 67: 2)

 

6- Il, Exalté et Loué soit-Il, assure le succès et le soutien à quiconque se tourne vers Lui :

« Certes mon Maître, c’est Allah qui a fait descendre le Livre (le Qur’an). C’est Lui qui se charge (de la protection) des vertueux. » (Qur’an 7: 96)

 

7- Son droit sur Ses serviteurs est qu’ils l’adorent, Seul sans aucun associé avec Lui :

« Tout au contraire, adore Allah seul et sois du nombre des reconnaissants. » (Qur’an 39: 66)

 

8- Il, Exalté et Loué soit-Il, a défini le concept de Son Unicité dans le Qur’an :

« Dis: «Il est Allah, Unique. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus. Et nul n’est égal à Lui. ».» (Qur’an 112)

 

Les savants de l’État Ottoman adoptèrent la Sounnah du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallam) en éduquant les soldats de son armée à la vérité du destin et à la voie du salut. Ils se concentrèrent sur les points suivants :

1- Que cette vie, même si elle dure un certain temps, est vouée à la fin, et que ses qualités, si grandes qu’elles soient, sont bon marché et indignes :

« La vie présente est comparable à une eau que Nous faisons descendre du ciel et qui se mélange à la végétation de la terre dont se nourrissent les hommes et les bêtes. Puis, lorsque la terre prend sa parure et s’embellit, et que ses habitants pensent qu’elle est à leur entière disposition, Notre Ordre lui vient, de nuit ou de jour, c’est alors que Nous la rendrons toute moissonnée, comme si elle n’avait pas été florissante la veille. Ainsi exposons-Nous les preuves pour des gens qui réfléchissent. » (Qur’an 10: 24)

 

« Dis: «La jouissance d’ici-bas est éphémère. » (Qur’an 4 : 77)

 

2- Que toute l’humanité retournera à Allah, Exalté et Loué soit-Il. Ils seront comptabilisés pour leurs actes et ils finiront au Paradis ou en Enfer :

« L’homme pense-t-il qu’on le laissera sans obligation à observer ? » (Qur’an 75 : 36)

 

3- Que les Bénédictions du Paradis les aident à oublier toute la douceur de cette vie :

« …et qu’ensuite leur arrive ce dont on les menaçait, les jouissances qu’on leur a permis ne leur serviraient à rien. » (Qur’an 26 : 206-207)

 

4- Qu’après la fin de ce monde, les gens traverseront des moments difficiles, car leur sort est décidé soit au Paradis, soit en Enfer :

« Ô hommes ! Craignez votre Seigneur. Le séisme [qui précédera] l’Heure est une chose terrible. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaitait, et toute femelle enceinte avortera de ce qu’elle portait. Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment d’Allah est dur. » (Qur’an 75 : 1-2)

 

« Comment vous préserverez-vous, si vous mécroyez, d’un jour qui rendra les enfants comme des vieillards aux cheveux blancs ? [Et] durant lequel le ciel se fendra. Sa promesse s’accomplira sans doute. » (Qur’an 75 : 17-18) 

 

5- Que le seul moyen de se protéger d’une telle épreuve et de tels tourments est d’avoir foi en Allah, à Lui les Louanges et la Gloire, et de faire de bonnes actions, en recherchant Son Plaisir :

« Ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Cela est le grand succès. » (Qur’an 85: 11)

 

C’est grâce à ces enseignements que les érudits ottomans réussirent à sensibiliser tous les membres de l’État Ottoman, les commandants, les soldats et masses à leur droit à la religion d’Allah, Exalté et Loué soit-Il, et à leur rôle dans la diffusion du message de l’Islam.

 

Cette éducation suscita une détermination et un enthousiasme particuliers dans l’esprit de tous les membres de la société ottomane. Leur chef, Muhammad al-Fatih, fut très fier de ces faits comme en témoigne ses paroles :

« Mon enthousiasme est de m’efforcer de servir ma religion, la religion d’Allah, Exalté et Loué soit-Il. Ma détermination est de soumettre tous les gens incrédules avec mes soldats, les soldats d’Allah, Exalté et Loué soit-Il. Ma réflexion se concentre sur la « libération » et la victoire, par la miséricorde d’Allah. Mon Jihad est conduit avec la vie et l’argent ; quoi de mieux que cela, dans ce monde, après avoir observé les commandements d’Allah ? Mon désir est de mener des centaines de milliers d’ouvertures pour Allah, Exalté et Loué soit-Il ! Ma demande est de défendre la Sainteté d’Allah, à Lui les Louanges et la Gloire, et d’élever l’État Islamique au-dessus des ennemis d’Allah. »

 

Lorsque le Sultan al-Fatih voulut conquérir la ville de Trabzon, dont le chef était chrétien, il voulut l’attaquer par surprise. Il s’y prépara donc en emmenant avec lui un grand nombre d’ouvriers spécialisés dans l’abattage d’arbres et la construction de routes. Alors ils tombèrent sur de hautes montagnes en chemin. Le Sultan descendit de son cheval et descendit la montagne, en utilisant ses mains et ses pieds, comme le reste des soldats. Ils étaient accompagnés de la mère de Hassan Ouzoun, le chef des Turkmènes, venue réconcilier le Sultan et son fils. Elle demanda au Sultan : « Pourquoi te donnes-tu tous ces ennuis ? Trabzon en vaut-il la peine ? Il répondit : « Ô mère, Allah, à Lui les Louanges et la Gloire, a mis cette épée dans ma main pour que je mène le Jihad avec lui pour Lui. Donc, si je ne supporte pas ce fardeau et ne remplis pas mon devoir, avec cette épée, je ne mériterais pas d’avoir un titre comme ghazi, et comment pourrais-je affronter Allah Exalté le Jour du Jugement, après cela ? »

Telle était la mentalité de la plupart des soldats et de leurs commandants, en raison de leur profonde éducation religieuse et de leur foi.

 

Views: 0