OSMANLI

Le Vingt et unième Sultan Ottoman

 

Sultan Ahmed II

 

Règne : 1102 – 1106 (1691-1695)

 

Nom du Père : Sultan Ibrahim.

Nom de la Mère : Sultan Mouazzaz Valide.

Lieu et date de naissance : Istanbul, le 6 Dzoul Hijjah 1052 (25 février 1643).

Âge à l’accession au trône: 49 ans.

Cause et date du décès : Œdème, le 21 Joumadah ath-Thani 1106 (6 février 1695).

Lieu de décès et de sépulture : Edirne. Il fut enterré dans le tombeau du Sultan Souleyman le Magnifique à Istanbul.

Héritiers : Ibrahim et Salim.

Héritières : Sultan ‘Atika, Sultan Khadija et Sultan Assiyah.

 

 

Au moment où Ahmed II succéda à son frère aîné sur le trône, le grand vizir Koprulu Mustafa Fadil Bacha commandait l’armée ottomane dans une campagne contre l’Autriche. Le nouveau Sultan garda le Grand Vizir à son poste. Cependant, Mustafa Fadil Koprulu Bacha mourut en martyr à Slankamen alors que l’armée autrichienne était sur le point d’être vaincue. La mort du Grand Vizir provoqua la dissolution de son armée et une défaite écrasante en 1102 (1691). 

 

Après la défaite ottomane à Slankamen, l’Autriche s’empara, en (1693), de toutes les terres ottomanes en Hongrie, à l’exception de Timisoara. Pendant ce temps, Venise captura la Morée et assiégea la ville Khaniah de Crète. Néanmoins, les forces ottomanes présentes défendirent efficacement la ville.

 

Les besoins en recrutement de l’armée ottomane augmentèrent à cause des campagnes en Autriche et en Pologne. Le nombre de gardiens avait diminué dans les îles sauf en Crète. Venise, qui avait récemment échoué à Khaniah, se lia avec la Papauté et Malte et envahit l’île égéenne de Chios en 1105 (1694). Affligé par les mauvaises nouvelles du terrain, le Sultan Ahmed II ordonna à son armée de faire tout ce qui était nécessaire pour capturer l’île. La Pologne captura le château de Varad à Oradea ; toutefois, l’armée ottomane repoussa les Polonais peu de temps après leur prise d’assaut à Kamianets, en Podolie. Le 21 Joumadah ath-Thani 1106 (6 février 1695), le Sultan Ahmed II, âgé alors de cinquante-deux ans, mourut à Edirne d’œdème tout comme son frère aîné Sultan Souleyman II. Le corps du défunt Sultan fut amené à Istanbul et enterré dans le tombeau du Sultan Souleyman le Magnifique, son homonyme et arrière-grand-père.

 

Le Sultan Ahmed II était émotif et robuste de nature. Ahmed II s’intéressa également à la calligraphie et à la poésie ainsi qu’à la musique. Ses ordres reflétaient le fait qu’il accordait toujours la priorité aux droits de ses sujets. Le nombre de réunions du Divan, ou du Conseil impérial, passa de deux à quatre par semaine, comme lors du règne du Sultan Souleyman le Magnifique. De plus, le Sultan Ahmed II s’habitua à observer directement les débats du conseil. Ahmed II ne renonça pas à assister aux réunions même lorsque sa santé se détériora. Il aimait en particulier protéger les droits de ses sujets et éviter les pertes de revenus.

 

Le Sultan Ahmed II entreprit un certain nombre de réparations à La Mecque et à Médine et assura l’entretien des voies navigables et des bassins de stockage d’eau potable dans la plaine de ‘Arafat.

 

Views: 0