OSMANLI

Les informations contenues dans ce livre ont été recoupées avec les plus récentes recherches dans le domaine. De plus, nous avons appliqué les interprétations issues des sources authentiques ottomanes ou turques ; naturellement, cependant, le travail ne pourrait pas refléter toutes les perspectives disponibles. À terme, ce texte a pour objectif de brosser un tableau plus large de l’histoire ottomane et d’identifier la place des Sultans dans celle-ci.

 

Ce travail brosse tout d’abord le fait de savoir si les Ottomans étaient réellement des Musulmans, suivit par un résumé de l’histoire du Sultanat de Roum des Seljouk qui allait se fondre dans l’Empire Ottoman puis analyse les diverses responsabilités des Sultans en tant que champions du Monde Musulman. Il met en évidence leurs réalisations en tant que califes particulièrement sur le champ de bataille et la politique extérieure, même si cela peut paraitre répétitif, d’abord sous forme de résumé puis détaillé lorsque cela est possible puisque nous avons travaillé sur trois sources principales et au final nous avions trois textes différents que nous avons rajouté les uns à la suite des autres.

 

La tâche la plus dure fut de transcrire les noms turcs. Il se peut que le texte contienne plusieurs orthographes du même nom et nous avons aussi simplifié leurs transcriptions pour faciliter la lecture. Nous ne suivrons pas l’orthographe officielle pour certains noms comme par exemple « les Seldjoukides » que nous nommons « les Seljouk » dans notre texte. De même nous n’hésiterons pas à créer nos propres mots selon notre propre orthographe lorsque nous ne trouvons pas le mot adéquat. Comme nous l’avons mentionné précédemment, nos ouvrages ne sont que des vulgarisations historiques destinées d’abord à un simple public francophone et ne doivent en aucun cas être prises pour référence ni même ne suivent le corpus classique d’écriture.

Certes si « l’érudition » veut la citation d’un grand nombre de références, ce ne sera certainement pas le cas dans cet ouvrage. Donc si vous êtes là uniquement pour les références, vous pouvez arrêter la lecture et passer votre chemin. Nous avons toutefois passé en revue plus de mille ouvrages sur le sujet voici donc une liste des principaux d’entre eux dans un ordre non alphabétique en plus des auteurs cités dans le texte. Nous n’avons utilisé que des historiens musulmans pour la rédaction du présent ouvrage cependant, lorsque ce n’est pas le cas, et cela est bien rare, nous mentionnons alors les sources.

 

Nous avons contacté un certain nombre d’auteurs de la liste qui suit afin de demander leurs permissions d’utiliser leurs ouvrages particulièrement les universitaires cependant malheureusement nous n’avons pas reçu la moindre réponse même des prestigieuses Universités Turques. Nous avons donc poursuivit notre travail, la conscience en paix.

 

Âsikpasazade: Tevarih-i Ali Osman.

Khalil Inalcik : Haji Ilbeyi.

Khalil Inalcik : La Fondation de l’État Ottoman.

Salih Gulen, Tahtin Kudretli Misafirleri : Osmanli Padisahlari.

Hoja Sad ad-Din Efendi : Taj at-Tevarih.

Ibn Kemal : Tevarih-i Ali Osman.

Ismail Hakki Uzunçarsili : Osmanli Tarihi.

Ismail Hami Danismend : Izahli Osmanli Tarihi Kronolojisi.

Muhammad Nesri : Cihannuma.

Solakzâde Mehmet Efendi : Solakzade Tarihi.

Ahmed Akgunduz, Said Ozturk : Ad-Dawlah al-‘Uthmaniyyah al-Mahjoulah.

(Bien que je n’ai reçu aucune réponse des auteurs, nous espérons in shaa Allah traduire intégralement leur excellent ouvrage,  sur les mythes et les mensonges relatifs à l’Histoire des Ottomans, qui servira de volume trois à la présente édition si Allah, à Lui les Louanges et la Gloire me le permet.)

Gabor Agoston : La Décisivité des armes à feu ottomanes durant le siège de Constantinople et autres batailles.

Emrah Safa Gurkan : La tromperie, dissimilation et manipulation de l’information dans l’Empire Ottoman du 16e siècle.

Emrah Safa Gurkan : L’efficacité du Contre-Espionnage Ottoman au 16e Siècle.

Emrah Safa Gurkan : Ambassadeurs déshonorants, Espions et Diplomatie secrète dans Istanbul ottomane.

Ali Riza Isipek & Oguz Aydemir : 1770 Cesme. Deniz-savasi.

Muhammad Ibn Ahmad Ibn Iyas : Bada’i’ az-Zouhour fi Waqa’i’ ad-Douhour.

AbdAllah Turhal : La Bataille d’Ankara 28 juillet 1402.

Muhammad Fatih Calisir : La Campagne Ottomane en Hongrie 1663.

Toursoun Beg : Tarikh Abou al-Fath.

Silay Ahmadi : Tarikh ad-Dawlah al-‘Uthmaniyyah.

Dr. ‘Ali Muhammad as-Salabi, Sultan Muhammad al-Fatih.

Onur Yildirim : La Bataille de Lépante.

Ibn al-Jazari : Jami’ al-Asanid.

Shaykh Zayn ad-Din Makhdoum : Tuhfat al-Moujahidin.

Ahmad Damourdashi : Dourrat al-Mousanah li Akhbar al-Kinana.

Dr ‘Abd as-Salam ‘Abd al-‘Aziz al-Fahmi : Sultan Muhammad al-Fatih, Fatih al-Contantiniyyah wa Qahir Roum.

Abou Na’ima : Tarikh.

Moustafa Ibn ‘AbdAllah alias Hajji Khalifa : Tuhfat al-Kibar fi-Asfari al-Bihar

 

 

Les dates mentionnées sont principalement de l’Hégire suivit entre parenthèse par celles correspondantes à l’année solaire. Cependant parfois nous ne mentionnons que l’année de Hégire ou celle solaire lorsque nous faisons mention à l’histoire des mécréants.

Gloire à Allah.

 

 

Views: 0