BANU UMAYYAH

La conquête de l’Andalousie par Tariq Ibn Ziyad et Moussa Ibn Noussayr

 

Le débarquement des Musulmans à Tarif est considéré comme le début de la présence des Musulmans en Andalousie. Et si d’autres considèrent qu’elle ne débute qu’au débarquement de Tariq Ibn Ziyad, nous leur affirmerons que c’est suite à cette expédition et au rapport de Tarif Ibn Malik que l’agrément pour l’expédition de Tariq fut donné.

Tarif Ibn Malik après avoir mené à bien sa mission revint d’Andalousie avec du butin et d’excellentes nouvelles. Si ce petit détachement avait été confronté à des difficultés, l’ordre de conquérir l’Andalousie n’aurait pas été donné.

Lorsque Moussa Ibn Noussayr écrivit au calife pour lui demander la permission de conquérir l’Andalousie, ce dernier craignit de mettre en péril les Musulmans et c’est pour cela qu’il demanda qu’un petit détachement soit envoyé en reconnaissance.

Puisque les nouvelles rapportées par Tarif étaient excellentes, Moussa Ibn Noussayr ordonna les préparatifs pour l’envoi d’une expédition en Andalousie dont il donna le commandement à Tariq Ibn Ziyad, le célèbre grand conquérant berbère et général musulman.

Si les Berbères furent des ennemis acharnés de l’islam, ils jouèrent aussi un rôle essentiel dans la conquête de l’Andalousie et dans le monde musulman lorsqu’ils se convertirent à l’Islam.

Tariq Ibn Ziyad devint musulman par l’entremise de Moussa Ibn Noussayr et il devint par la suite, l’un de ses plus proches. Il le nomma à la tête d’un groupe de sept-mille combattants, et il y a avait dans son armée douze Arabes seulement et d’autres ont rapportés trois-cent. C’était une expédition islamique et nullement Arabe ou Berbère pour porter la Parole d’Allah Exalté et l’Islam aux gens ! Et à cette époque, il n’existait aucune divergence entre les Arabes et les Berbères. Ce n’est que lorsque l’Algérie fut colonisé que l’envahisseur, pour mieux parvenir à ses fins, tenta de diviser les gens et de raviver les sentiments nationalistes destructeurs. Et les Berbères tombèrent dans le piège en oubliant qu’ils avaient eux-mêmes payés un très lourd tribut à l’envahisseur qui n’avait pas différencié entre les Arabes et les Berbères !

 

Tariq utilisa la flotte de Julien pour traverser le détroit et descendit à Safh, la montagne de Kalbi connue par la suite sous le nom de Jibal Tariq puis par Gibraltar, au mois de Rajab de l’année 92 de l’Hégire (710). Et c’est cette expédition qui entra la première en Andalousie pour porter la Parole d’Allah Exalté.

Et durant tout ce temps, Moussa Ibn Noussayr ne cessa d’implorer et d’invoquer le Seigneur en pleurant pour qu’Il donne la victoire aux Musulmans. La lutte dans la voie d’Allah était à cette époque d’une pureté éclatante et les gens se tournaient sincèrement cœurs et âmes vers Allah.

Certains ont rapporté que Moussa se mit en colère après lui ! S’il le fit c’est peut-être du fait qu’il craignait pour les Musulmans à cause de leur petit nombre et à cause de la rapidité extrême de ses conquêtes se rappelant l’histoire de ‘Ouqbah Ibn Nafi’. Tariq Ibn Ziyad ne s’arrêta pas pour attendre des renforts mais il poursuivit ses conquêtes et Allah Exalté lui donna la victoire.

Et lorsque plus tard les deux hommes furent réunit, ils montrèrent l’un envers l’autre le plus grand respect.

 

 

La bataille de Wadi Barbate

 

Tariq Ibn Ziyad resta quelques jours dans l’ile qui porte son nom du fait qu’il ordonna de construire un mur pour protéger son armée. Puis, il ordonna la construction de la ville d’Algésiras (jaziratoul khadra) qui fut connue sous le nom d’Oumm Hakim et Oumm Hakim, était le nom d’une servante qui était avec Tariq.

Puis, l’armée des Goths commandée par leur roi en personne et au nombre de cent-mille ou quarante-mille soldats arriva. Lorsque Tariq fut informé du nombre de l’ennemi, il envoya un message à Moussa Ibn Noussayr qui lui envoya cinq mille hommes en renfort.

 

 

A la fin du mois de Ramadan de l’année 92 de l’Hégire (710), eut lieu une féroce bataille entre les deux armées. Cette bataille fut appelée la bataille de Wadi Loukkah ou la bataille de Wadi Barbate ou la Bataille de Shadounah qui eut lieu près de la ville de Sidonie. Nous la connaissons aussi sous le nom de la bataille de Guadalete. Elle dura huit jours et finit par une grande victoire pour les Musulmans par la grâce d’Allah Exalté envers Ses serviteurs. Trois-mille Musulmans furent tués lors de cette bataille, puisse Allah le Très haut leur faire miséricorde.

En s’enfuyant, Rodéric, le roi des Goths mourut noyé en tombant dans le fleuve.

 

Après la victoire, Tariq Ibn Ziyad poursuivit ses opérations dans le pays. Il conquit Séville (ashfillia) et Ecija (astatja). Puis, il envoya un détachement qui captura Cordoue (qortoba) et Malaga (maliqa). Puis Tariq conquit Tolède (toleytela) la capitale des Goths et un nombre importante d’autres villes dont la ville de Salem (salim) avant de revenir à Tolède ou il stationna attendant l’arrivée de Moussa Ibn Noussayr qui traversa le détroit avec dix-huit-mille combattants et débarqua en Andalousie au mois de Ramadan de l’année 93 de l’Hégire (711).

Moussa Ibn Noussayr paracheva les conquêtes de Tariq et les deux hommes se rencontrèrent à Tolède au mois de Dzoul Qi’dah de l’année 94 de l’Hégire (712) avant de se lancer à la conquête du nord de l’Andalousie.

Al-Walid Ibn ‘Abdel Malik convoqua Moussa Ibn Noussayr qui nomma ‘Abdel ‘Aziz Ibn Moussa Ibn Noussayr son successeur en Andalousie et ‘AbdAllah Ibn Moussa sur le Maghreb avant de partir vers la Syrie. Il arriva à Damas, en compagnie de Tariq Ibn Ziyad et d’une large quantité de butin avec eux trois jours avant la mort d’al-Walid. Souleyman Ibn ‘Abdel Malik lui demanda de ne pas se hâter et de ne pas entrer chez le calife car il était gravement malade.

 

En l’an 97 de l’Hégire (715), les Musulmans sous le commandement de Habib Ibn Abi ‘Abda Ibn ‘Ouqbah Ibn Nafi’ al-Fihri se rebellèrent contre ‘Abdel ‘Aziz Ibn Moussa et le tuèrent alors qu’il priait dans la mosquée de Séville. Quant aux raisons de cet assassinat veuillez-vous reportez à notre livre « Abrégé Historique de l’Histoire du Maghreb et de l’Andalousie ».

Quant à ‘AbdAllah Ibn Moussa, il fut désisté de son poste de gouverneur du Maghreb par le calife Souleyman Ibn ‘Abdel Malik et remplacé par Muhammad Ibn Yazid al-Qourayshi.      

Tous ces évènements eurent lieu en l’an 97 de l’Hégire (715).

 

Views: 0