BANU UMAYYAH

La division des Musulmans entre porter allégeance à ‘Abdallah Ibn Zoubayr et aux Omeyyades

 

La situation en Syrie était aussi instable.

Lorsqu’ad-Dahhak Ibn Qays al-Fihri, qui était à Damas la capitale des Omeyyades, vit que les affaires de ‘AbdAllah Ibn Zoubayr allaient pour le mieux, il voulut lui porter allégeance.

Il monta un jour sur le Minbar et ne mentionna pas en bien Yazid Ibn Mou’awiyah. Un homme des Bani Kalb qui sont les oncles de Yazid Ibn Mou’awiyah, se leva et frappa ad-Dahhak avec sa canne. Les gens prirent leurs sabres et il s’ensuivit une bataille dans la mosquée.

 

Aujourd’hui, nous voyons les Musulmans hausser la voix et crier dans les mosquées. Mais que dire de se combattre au sabre dans la mosquée au premier siècle de l’Hégire à peine ! Et ce parce qu’ils ne se sont pas mis d’accord pour élire l’un d’entre eux calife ! Et ce fut une cause majeure de tous les troubles qui s’ensuivirent dans le monde islamique : l’absence d’un dirigeant pour les unir.

Lorsque les esprits se calmèrent dans la mosquée, ad-Dahhak rentra chez lui. Plus tard, il se mit d’accord avec les Bani Oumayyah pour aller ensemble à Jabiyah chez Hassan Ibn Malik Ibn Bahda al-Kalbi pour porter allégeance à un homme des Bani Oumayyah qu’ils auraient choisi.

Hassan Ibn Malik était entouré de sa puissante tribu et des tribus Yéménites. Il voulut porter allégeance à Khalid Ibn Yazid Ibn Mou’awiyah parce que sa grand-mère était Mayssoun Bint Bahdan, la tante de Hassan Ibn Malik.

Sur leur route vers Hassan Ibn Malik, ils passèrent par les Thawr Ibn Ma’an Ibn Yazid Ibn Akhnas Ibn Habib as-Soulami, des Bani Soulaym Ibn Qays Ibn Moudar. Thawr dit à ad-Dahhak :

– « Tu nous as proposé de porter allégeance à Ibn Zoubayr et nous t’avons répondu et maintenant tu vas chez cet Arabe pour qu’il choisisse le fils de sa sœur ! » Ad-Dahhak lui répondit :

– « Qu’est-ce que tu en penses ? »

– « Ce que j’en pense est que nous allons tous ensemble à Damas, pendant que les Omeyyades sont à Jabiyah et que tu demandes aux gens de porter allégeance à Ibn Zoubayr ! »

Effectivement les Omeyyades étaient à Jabiyah et parmi eux Marwan Ibn Hakam, ‘Amr Ibn Sa’id Ibn al-‘As, Khalid Ibn Yazid Ibn Mou’awiyah, son frère ‘Abdallah Ibn Yazid Ibn Mou’awiyah.

Nous avons vu aussi qu’à Hims, Nou’man Ibn Bashir al-Ansari (qu’Allah soit satisfait de lui) fit porter les gens à l’allégeance de ‘Abdallah Ibn Zoubayr Ibn al-‘Awwam (qu’Allah soit satisfait d’eux).

Que Zoufar Ibn Harith al-Kilabi, des Banou Kilab Ibn Rabi’ah Ibn ‘Amir Ibn Sa’sa’a Ibn Mou’awiyah Ibn Bakr Ibn Hawazin Ibn Mansour Ibn Ikrimah Ibn Khassafah Ibn Qays Ibn ‘Aylan Ibn Moudar, fit la même chose à Qinnassrine, une ville proche de Halab.

Les Banou Kilab Ibn Rabi’ah Ibn ‘Amir Ibn Sa’sa’a sont de l’origine des Arabes et des Hawazin, la puissante tribu des Qays à différencier avec les Banou Kalbi de Kalb Ibn Wadarah.

 

 

En Palestine, Natil Ibn Qays Ibn Zayd Ibn Hayan al-Joudami se révolta contre le fils de son oncle, Rawh Ibn Zoumba’ al-Joudami nommé par Hassan Ibn Malik avant son départ pour Jabiyah et fit porter les gens allégeance à ‘AbdAllah Ibn Zoubayr (qu’Allah soit satisfait de lui).   

Les Joudam sont une tribu Yéménite Qahtaniyah. Natil Ibn Qays se rebella contre Rawh Ibn Zoumba’ parce que lorsque celui-ci était jeune, il voulut se rapprocher des Omeyyades et prétendit faussement que Joudam était Ibn Assad Ibn Khouzaym Ibn Moudrik Ibn Ilyas Ibn Moudar. Assad Ibn Moudrik est le frère de Kinan Ibn Moudrik le grand père des Qouraysh.

Natil Ibn Qays s’informa auprès d’un Sheikh Joudami qui lui dit : « Comment peut-il fait entrer la tribu Qahtaniyah dans la tribu des Kinanah al-Moudariyah. Je ne connais pas cette généalogie. Nous sommes des Banou Qahtan ! »

 

La force des Omeyyades n’étaient pas aussi importante que la force d’ad-Dahhak Ibn Qays et ses partisans.

 

Marwan Ibn Hakam, qui était la figure la plus importante des Omeyyades à cette époque, refusa de partir au Hijaz pour porter allégeance à ‘Abdallah Ibn Zoubayr et prendre de lui un pacte de sécurité pour les Omeyyades.

Alors que Marwan Ibn Hakam se dirigeait vers Damas, il rencontra à Azrou’at, pas très loin de Damas, ‘Oubaydillah Ibn Ziyad !

Regardez comment arrivent les évènements décrétés par Allah Exalté et Loué soit-Il et les causes.

 

 

L’allégeance à Marwan Ibn Hakam

 

Marwan Ibn Hakam préoccupé pour que le califat reste chez les Omeyyades et pour ne pas porter allégeance à Ibn Zoubayr, rencontra Ibn Ziyad. Et Ibn Ziyad avait tout intérêt à ce que le pouvoir reste aux Bani Oumayyah ! ‘Oubaydillah Ibn Ziyad, comme nous l’avons déjà mentionné, arrivait de l’Iraq ou il fut expulsé par ses habitants.

‘Oubaydillah Ibn Ziyad, ‘Amr Ibn Sa’id Ibn al-‘As et Houssayr Ibn Noumayr as-Sakouni, le commandant de l’armée qui assiégea la Ka’bah, se réunirent avec toutes les tribus yéménites et Marwan Ibn Hakam. Ils lui dirent :

– « Khalid Ibn Yazid, est encore un jeune homme et il ne peut pas faire face à Ibn Zoubayr. Tandis que toi, tu es un des grand de Qouraysh et un noble ». Puis, ils ne cessèrent de le flatter jusqu’à qu’il accepte d’être le calife et alors, ils lui portèrent allégeance.    

‘Amr Ibn Sa’id Ibn al-‘As lui dit :

– « Marie toi avec la veuve, la fille de Yazid Ibn Mou’awiyah, la mère de Khalid Ibn Yazid » et il se maria avec elle. Elle est Oumm Hashim Bint Abi Hashim Ibn ‘Outbah Ibn Rabi’ah Ibn ‘Abd ash-Shams Ibn ‘Abdel Manaf al-Qourayshiyah. Elle s’appelait Fakhitah et était surnommée Oumm Hashim. Elle était aussi la fille de l’oncle de Marwan Ibn Hakam des ‘Abd ash-Shams.

 

A Jabiyah, ils se mirent d’accord pour porter allégeance à Marwan Ibn Hakam, puis après lui à Khalid Ibn Yazid, puis après lui à ‘Amr Ibn Sa’id Ibn al-‘As. Ils optèrent aussi pour nommer ‘Amr Ibn Sa’id Ibn al-‘As gouverneur de Damas et Khalid Ibn Yazid gouverneur de Hims.

‘Oubaydillah Ibn Ziyad dit à Marwan Ibn Hakam :

– « Je vais aller trouver ad-Dahhak à Damas ».

 

L’allégeance à Marwan Ibn Hakam eut lieu à Jabiyah le 03 du mois de Dzoul Qi’dah de l’année 64 de l’Hégire (683).

 

Views: 0