BANU UMAYYAH

Les nouveaux mouvements des khawarije

 

Najd Ibn ‘Amir Ibn ‘Abdillah Ibn Sayyar al-Hanafi, fondateur du groupe des najdate se révolta à Yamamah. Les kharijites najdate furent appelés ainsi à cause de leur fondateur Najd. Et Yamamah était le territoire des Bani Hanifah de l’époque préislamique à nos jours.

Les Banou Hanifah sont de l’importante et riche tribu des Bakr Ibn Wahil.

Ghalib Ibn Hanifah est de la tribu de Hadar et cette information à une très grande importance.

Un groupe des Bani Hanifah devint des bédouins et fusionna avec la tribu de leurs oncles, les Bani Bakr Ibn Wahil. Ils sont les Banou Zid, les Banou Qatan, les Banou Habib et les Banou Mou’awiyah.

Le père de ces quatre tribus, connue sous le nom d’al-Badiyah (les Banou Hanifah sont donc connus sous le nom d’al-Badiyah), est Yarbou’ Ibn Tha’labah Ibn Doul Ibn Hanifah. Hanifah, et les Bani Hanifah, sont issus de Hanifah Ibn Loujaym Ibn Sa’d Ibn ‘Ali Ibn Bakr Ibn Wahil.

Les an-najdate, qui doivent leur nom à Najd Ibn ‘Amir al-Hanafi, sont un groupe du groupe déviant des khawarije.

Les khawarije se sont séparés entre :

– Les khawarije al-azariqah, fondé par Nassir Ibn Azraq al-Hanafi qui fut tué lors de la bataille de Doulaym en l’an 65 de l’Hégire (684). Al-Azariqah sont des takfiriyine qui jettent la mécréance sur tous ceux qui ne rejoint par leur groupe et qui ne suit pas leurs fausses croyances.

Parce qu’ils les considéraient comme des mécréants, ils tuaient les Musulmans y compris les enfants, et tout ce qui était vivants, sans jamais épargner l’un d’entre eux,          

Les khawarije ibadiyah et les khawarije soufariyah.

– Les khawarije ibadiyah fondés par ‘Abdillah Ibn ‘Ibad at-Tamimi et,

– Les khawarije soufariyah fondés par ‘Abdallah Ibn Soufar at-Tamimi.

‘Abdillah Ibn ‘Ibad at-Tamimi et ‘Abdallah Ibn Soufar at-Tamimi sont des Bani Souraym Ibn Mouqaris Ibn ‘Amr Ibn Ka’b Ibn Sa’d Ibn Zayd Banat Ibn Tamim.

Nous n’allons pas rentrer dans les détails sur la scission des khawarije et leurs fausses croyances car ce n’est pas l’endroit idéal pour le faire.

Un des partisans de Najd Ibn ‘Amir al-Hanafi, Abou Foudayk ‘AbdAllah Ibn Fawr al-Bakri tua Najd Ibn ‘Amir pour des raisons qui prendrait trop de temps à développer.

Néanmoins nous dirons que ce fut à cause d’une fatwa[8] émise par Najd leur autorisant de punir puis de tuer celui qui boit du vin.

De ce fait, ce groupe de khawarije (an-najdate) se scinda en trois autres groupes :

– Al-khawarije an-najdate, de Najd Ibn Amir al-Hanafi.

– Al-khawarije al-foudaykiyah, d’Abi Foudayk.

– Al-khawarije al-‘attawiyah, de ‘Attiyah Ibn Aswad al-Yashkouri al-Bakki.

‘Attiyah Ibn Aswad al-Yashkouri al-Bakki forma son propre groupe en raison de l’assassinat de Najd par Abou Foudayk.

Puis chacun de ces trois groupes, se jeta mutuellement la mécréance, qu’Allah les détruise. Jeter la mécréance est une chose normale chez eux. Si tu n’es simplement pas d’accord avec eux, tu es tout simplement un mécréant et ce jusqu’à nos jours !

Najd Ibn ‘Amir se révolta contre Yazid Ibn Mou’awiyah mais il ne rejoignit pas ‘AbdAllah Ibn Zoubayr (qu’Allah soit satisfait de lui).

 

Il ne va pas sans dire qu’il a beaucoup été écrit, par tous les savants du monde islamique, sur toutes les différentes dynasties y compris celle des Omeyyades. A travers ce texte, nous essayons de vous résumer chronologiquement uniquement les évènements importants de certaines dynasties. C’est pourquoi, si vous voulez approfondir vos recherches dans n’importe quel domaine, nous vous conseillons de vous référer aux livres des savants pour avoir un plus large aperçu de ces évènements. L’Histoire n’est pas simple.

 

 

La rébellion des Médinois contre Yazid Ibn Mou’awiyah

 

Yazid Ibn Mou’awiyah renvoya al-Walid Ibn ‘Outbah Ibn Abi Soufyan et nomma à sa place le fils de son oncle ‘Uthman Ibn Muhammad Ibn Abi Soufyan.

‘Uthman Ibn Muhammad était jeune et sans expérience. Lorsqu’il arriva à Médine, il envoya à Yazid une délégation composée de :

– ‘AbdAllah Ibn Handalah Ghassil al-Ansari,

– ‘AbdAllah Ibn Abi ‘Amr Ibn Hafs Ibn Moughirah al-Hadrami et,

– Al-Moundir Ibn Zoubayr.

‘AbdAllah Ibn Handalah a pour père Handalah Ibn Abi ‘Amir Ibn Sayfi Ibn Nou’man al-Ansari des Aws. Handalah est connu sous le nom de « Ghassil al-Malahikah[9] ». Il fut martyrisé lors de la bataille d’Ouhoud alors qu’il était en état d’impureté majeure. Lorsqu’il entendit parler de la bataille, il se précipita pour combattre les polythéistes et trouva le martyr. Le Prophète (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) dit de lui : « Votre ami est lavé par les anges ».

 

Lorsqu’ils arrivèrent à Damas, Yazid les accueillit, les honora et leur donna de l’argent puis, ils retournèrent à Médine excepté al-Moundir Ibn Zoubayr qui retourna à Koufa chez ‘AbdAllah Ibn Ziyad.

Lorsqu’ils arrivèrent à Médine, ils injurièrent Yazid et dirent :

– « Nous avons été présenté à un homme qui n’a pas de religion. Il boit du vin et a des instruments de musique (ma’azif). Nous vous certifions que nous l’avons effrayé ».

Et il ne fait aucun doute qu’ils ont du faire leur remarque à Yazid.

A cause de leur noblesse et parce qu’ils revenaient de Damas personne ne mit en doute leurs propos et les gens les suivirent.

 

Lorsqu’ al-Moundir Ibn Zoubayr revint de Basra à Médine, il fit exactement la même chose que les habitants de Médine et il dit de Yazid plus que les autres. ‘AbdAllah Ibn ‘Omar (qu’Allah soit satisfait de lui) désapprouva leurs actes et ne les suivit pas.

Lorsque ces nouvelles parvinrent à Yazid à Damas, il envoya an-Nou’man Ibn Bashir al-Ansari (qu’Allah soit satisfait de lui) à Médine pour les mettre en garde et leur conseiller de ne pas quitter la communauté.

Lorsque Nou’man arriva, il les mit en garde contre les révoltes et ce qu’elles produisent de laid. Il leur dit :

– « Vous n’avez aucun pouvoir contre les gens de Syrie ».

‘AbdAllah Ibn Mouti’ le Compagnon (qu’Allah soit satisfait de lui), ‘AbdAllah Ibn Mouti’ Ibn al-Aswad Ibn Harithah al-‘Adawi des Bani ‘Adiyy, lui répondit :

– « Pourquoi veux-tu diviser notre groupe et corrompre nos affaires ! »

– « C’est comme si je te voyais frapper le flanc de ta jument, abandonnant les pauvres se faisant tuer dans leurs demeures et leurs mosquées ».

Mais aucun d’entre eux n’écouta les conseils de Nou’man Ibn Bashir (qu’Allah soit satisfait de lui).

Alors, ils nommèrent ‘AbdAllah Ibn Mouti’ chef des Qouraysh et ‘AbdAllah Ibn Handalah chef des Ansars. Ces faits se passaient en l’an 63 de l’Hégire (682).

Les évènements prirent une tournure plus dramatique lorsqu’ils décidèrent d’expulser l’envoyé de Yazid, ‘Uthman Ibn Muhammad Ibn Abi Soufyan et les Omeyyades de Médine.

 

Views: 0