BANU UMAYYAH

La bataille d’Ispahan

 

Au mois de Rabi’ Awwal de l’année 131 de l’Hégire (748), après la mort de Nasr Ibn Sayyar, les villes du Khorasan tombèrent l’une après l’autre entre les mains d’Abou Mouslim al-Khorassani.

La plus grande bataille qui eut lieu entre les deux groupes est celle d’Ispahan qui eut lieu en l’an 131 de l’Hégire, entre les gens de Syrie au nombre d’un peu plus de cent-mille combattants sous le commandement de ‘Amir Ibn Doubarah al-Mourri al-Ghatafani parfaitement équipés et approvisionnés et l’armée d’Abou Mouslim sous le commandement de Qahtabah Ibn Shabib at-Ta’i.

Il a été rapporté que jamais les Syriens ne réunirent une telle armée au Khorasan et que lorsque la bataille commença elle ne dura pas longtemps avant que l’armée de Syrie soit mise en fuite après avoir été décimée. ‘Amir Ibn Doubarah fut tué et les Khorassani récupérèrent un immense butin.

Pour encore démontrer la corruption des Omeyyades, les Khorassani découvrirent dans le campement des Syriens, d’énormes quantités de butin, des futilités (lahw) : des tambours (tanabir), des flûtes (mazamir), des luths (barabiq) et beaucoup d’outres de vin. Comment pouvaient-ils donc être assistés ainsi !

Le combat dans la voie d’Allah est la quintessence de l’adoration et il ne peut avoir de telle chose dans le Jihad !

 

 

La capture d’Ibrahim Ibn Muhammad Ibn ‘Ali Ibn ‘Abdillah Ibn al-‘Abbas

 

Lorsque le quatorzième et dernier calife Marwan Ibn Muhammad Ibn Marwan qui se trouvait à Harran, sut que le Khorasan était sorti de son contrôle, et que la confrontation devait tôt ou tard avoir lieu, il sortit à la tête d’une immense armée des gens de Syrie, d’al-Jazirah et de Mossoul. Il arriva à Mossoul avec son armée dont la plupart des commandants étaient de la maison des Omeyyades et creusa des tranchées défensives près du fleuve le Grand Zab.

 

Quand Qahtabah Ibn Shabib libéra le Khorasan et paracheva son contrôle sur la région, il marcha vers Yazid Ibn Houbayrah, le gouverneur d’Iraq. Qahtabah fut tué par Ma’n Ibn Zayd ash-Shaybani lors de la bataille qui s’ensuivit près des rives de l’Euphrate.

 

Et il a aussi été rapporté que c’est quelqu’un d’autre qui le tua mais malgré cela, son armée mit en fuite celle de Yazid Ibn ‘Omar Houbayrah qui s’enfuit à Wassit tandis que Hassan Ibn Qahtabah prit le commandement de l’armée des Abbassides. La bataille eut lieu au mois de Mouharram de l’année 132 de l’Hégire (749).

Hassan Ibn Qahtabah marcha ensuite sur Koufa et lorsqu’ils arrivèrent, ils allèrent à la demeure de Hafs Ibn Souleyman ou Abou Salamah al-Khalal et Qahtabah leur avait ordonné avant sa mort que s’il allait à Koufa d’aller le voir car il était le lieutenant de l’Imam et il leur ordonna d’aller à Wassit combattre Yazid Ibn ‘Omar.

 

Une lettre de l’Imam qui était destinée à Abou Mouslim, tomba entre les mains du calife Marwan Ibn Muhammad et il écrivit à son député à Damas et lui ordonna d’écrire à ‘Amir al-Balqah pour qu’il aille à al-Houmaymah afin de capturer Ibrahim Ibn Muhammad Ibn ‘Ali Ibn ‘Abdillah Ibn al-‘Abbas et de lui envoyer. Lorsqu’Ibrahim sut qu’il n’allait peut-être pas revenir, il ordonna à ses gens de partir pour Koufa avec son frère Abou al-‘Abbas as-Saffah[1] qui est ‘AbdAllah Ibn Muhammad Ibn ‘Ali, de l’écouter et de lui obéir et il leur recommanda Ibn ‘Abbas après lui. Abou al-‘Abbas et les gens de sa maison partirent à Koufa au mois de Safar 132 de l’Hégire (749), ou les accueillit Abou Salamah al-Khalal et à qui il attribua une maison.

Quand à Ibrahim al-Imam, Marwan Ibn Muhammad ordonna de l’emprisonner à Harran où il devait mourir en prison de la lèpre. D’autres ont rapporté que l’on mit du poison dans du lait qu’il but et qu’il mourut empoisonné.

 

 

L’allégeance à Abou al-‘Abbas, le premier calife abbasside

 

Abou Salamah al-Khalal tint caché l’arrivée d’Abou al-‘Abbas et de ceux qui étaient avec lui après un voyage de quarante jours. Et lorsqu’Abou Salamah fut informé de la mort d’Ibrahim l’Imam, il voulut changer l’appel des Banou ‘Abbas aux gens de la maison des Banou Talib. Mais les grands prêcheurs pour les Banou ‘Abbas furent informés de leurs arrivée et du lieu où ils se trouvaient et ils allèrent chez eux et portèrent allégeance à Abou al-‘Abbas en lui donna le titre d’émir des croyants et se chargèrent de sa protection et celle de sa famille.

Ils eurent peur qu’Abou Salamah ne tente quelques chose contre lui et lorsque celui-ci fut informé qu’ils avaient trouvé la famille d’Abou al-‘Abbas, il vint aussitôt chez lui et lui porta allégeance.

 

Le vendredi suivant, le 12 Rabi’ Thani de l’année 132 de l’Hégire (749), as-Saffah (le sanguinaire) sortit sur un cheval et conduisit la prière des gens. Après la prière, il alla au palais du gouverneur, ou il s’assit et les gens vinrent lui porter allégeance.      

 

Le vendredi 12 Rabi’ Thani de l’année 132 de l’Hégire (749) est donc le début officiel du règne des Abbassides. Et leur règne allait durer très longtemps : cinq-cent-vingt-quatre années soit plus de cinq siècles. Ce ne fut pas toujours un règne puissant surtout vers la fin mais leur règne perdura durant tout ce temps.

 

 

Views: 0