BANU UMAYYAH

A propos de Mou’awiyah Ibn Abi Soufyan

 

L’Imam Ahmad Ibn Hanbal a rapporté de I’dad Ibn Sariyah as-Soulami qui a dit : J’ai entendu le Messager d’Allah (Saluts et bénédictions d’Allah sur lui) nous inviter à prendre le Sahour (repas de nuit avant le jeûne) au mois de Ramadan : « Venez au repas béni ! » Puis je l’ai entendu dire (Saluts et bénédictions d’Allah sur lui) : « O Grand Seigneur (allahoumma) apprends à Mou’awiyah le Livre, le calcul et préserve le du châtiment ».

 

L’Imam Ahmad a rapporté dans son Mousnad de ‘AbderRahmane Ibn ‘Oumayrah (qu’Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah (Saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a fait mention de Mou’awiyah et a dit : « O Grand Seigneur, guide le, fais en un guide et fait guider par lui ».

 

L’Imam Ibn Kathir a dit : « ‘AbdAllah Ibn Moubarak (puisse Allah le Très Haut lui faire miséricorde) fut questionné au sujet de Mou’awiyah et il dit : « Je ne dis rien sur un homme en qui le Messager d’Allah (Saluts et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Sami’a Lahou Hamida » (Dieu entends celui qui le loue, qui se dit en se relevant de l’inclinaison dans la prière) et Mou’awiyah derrière lui dit : « Rabbana wa lakal hamd (O Seigneur à Toi la Louange) ». Puis on lui demanda : « Qui est le meilleur Mou’awiyah ou bien ‘Omar Ibn ‘Abdel ‘Aziz ? » Il répondit : « Mou’awiyah avec le Messager d’Allah (Saluts et bénédictions d’Allah sur lui) est meilleur que ‘Omar Ibn ‘Abdel ‘Aziz » ».

 

Et lorsque que Mou’afah Ibn ‘Imran, et Mou’afah est Ibn ‘Imran Ibn Noufayl Ibn Jabir al-Azdi le grand Imam et savant, né à la fin de la dynastie des Omeyyades et mort en l’an 186 de l’Hégire (801), fut questionné sur qui était le meilleur entre Mou’awiyah et ‘Omar Ibn ‘Abdel ‘Aziz, il se mit en colère et dit : « Mettez-vous un homme des Compagnons sur le même niveau qu’un homme des Tabi’in ? » Mou’awiyah était le Compagnon du Messager d’Allah (saluts et bénédictions d’Allah sur lui), son écrivain et son homme de confiance pour la révélation d’Allah !

 

Personne de nos jours, s’autoproclamant savant en prétendant connaître l’histoire et les hommes, la jurisprudence et les lois, ne doit discuter sur la préséance de certains hommes par rapport à d’autres ou bien critiquer les Compagnons ! Ceci est la parole des Salaf, de nos ancêtres bien guidés et clairvoyants sur les Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux) ! Comment les gens de nos jours peuvent-ils se laisser aller à de tel propos et qui sommes-nous par rapport à eux sinon de piètres Musulmans qui avons délaissé la religion que nos ancêtres nous ont légué et dont nous se sommes même pas capable de défendre.

 

Al-Hafiz Ibrahim Ibn Mayssarah at-Ta’ifi décédé en l’an 132 de l’Hégire a dit : « Je n’ai jamais vu ‘Omar Ibn ‘Abdel ‘Aziz frapper quiconque sauf un homme qui critiqua Mou’awiyah et qu’il réprimanda pour cela ».

 

L’Imam Ahmad Ibn Hanbal a rapporté de Sassinah, le serviteur du Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) qui a dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) dire : « Le Khilafah (califat) sera de trente années, puis après cela ce sera la royauté ».

 

Dans le Hadith rapporté par Tabarani dans son compilé de Hadith « al-Mou’jam al-Kabir », Mou’ad Ibn Jabal (qu’Allah soit satisfait de lui) et Abi ‘Oubaydah Ibn al-Jarrah (qu’Allah soit satisfait de lui) ont dit : « Le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Cette affaire a commencé par la miséricorde et la prophétie. Puis il sera miséricorde et califat, puis il sera une nombreuse royauté ; puis elle laissera la place à une dictature, une arrogance et un mal sur terre. Ils déclareront la soie licite, les relations intimes hors mariage et l’alcool desquels ils recevront leur subsistance. Ils auront le dessus jusqu’à ce qu’ils rencontrent Allah Exalté et Loué soit-Il ».

 

Mou’awiyah (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « Je suis le premier roi » et lorsque ‘Omar Ibn al-Khattab (qu’Allah soit satisfait de lui) voyait Mou’awiyah (qu’Allah soit satisfait de lui) il disait : « Celui-ci est le Kisra (César, roi) des Arabes ». ‘Omar (qu’Allah soit satisfait de lui) était étonné de Mou’awiyah.

 

‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah soit satisfait d’eux) a dit : « Je n’ai pas vu un homme qui avait les caractéristiques d’un roi comme Mou’awiyah ».

 

‘Abdel Malik Ibn Marwan dit sur Mou’awiyah (qu’Allah soit satisfait de lui) : « Je n’ai jamais vu quelqu’un qui avait une maîtrise de soi et un ténacité comme lui ».

 

‘Amr Ibn al-‘As (qu’Allah soit satisfait de lui) le grand Sahaba a dit à son sujet : « Méfiez-vous de Qouraysh et de ses enfants, de quiconque rit lorsqu’il est en colère et qui est toujours sur ses gardes ».

 

Mou’awiyah (qu’Allah soit satisfait de lui) était grand et beau. Il avait les cheveux et la barbe blanche qu’il teignait avec du henné ou du katam. Il devint Musulman avec son père le jour de la conquête de la Mecque et était de ceux envers qui le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) était généreux pour apaiser leurs cœurs et il était un de ceux qui écrivait la révélation lorsqu’elle descendait sur le Messager d’Allah (Saluts et bénédictions d’Allah sur lui). Il est connu, qu’il y eut plus de quarante Sahaba qui écrivaient pour le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) et parmi eux, il y avait ‘Uthman, ’Ali, Oubay Ibn Ka’b et Zayd Ibn Thabit (qu’Allah soit satisfait d’eux).

 

Mou’awiyah et son frère Yazid Ibn Abi Soufyan (qu’Allah soit satisfait d’eux) était en Syrie (sham) ou Yazid était gouverneur. Et lorsqu’Abou Bakr (qu’Allah soit satisfait de lui) mourut, ‘Omar Ibn al-Khattab (qu’Allah soit satisfait de lui) le remplaça par Mou’awiyah (qu’Allah soit satisfait de lui). Son père Abou Soufyan (qu’Allah soit satisfait de lui) écrivit à son fils Mou’awiyah et lui dit : « O mon fils ! Ces gens des Mouhajirines nous ont précédés et nous sommes en retard sur eux. Leurs degrés sont plus élevés chez Allah Exalté soit-Il et chez Son Messager (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) que le nôtre. De ce fait, ils sont devenus chefs et guides et nous suiveurs. Ils t’ont nommé pour diriger leurs affaires, ne les conteste pas sinon ton statut diminuera et si c’est le cas ton futur dépendra de la conséquence de tes actes ».

 

 

La conquête de l’île de Chypre

 

En l’an 27 de l’Hégire (647), les Musulmans conquirent l’île de Chypre (qoubrous) sous le commandement de Mou’awiyah Ibn Abi Soufyan (qu’Allah soit satisfait d’eux) qui à la tête d’une grande armée traversa la mer. En sa compagnie se trouvait le grand Compagnon ‘Oubadah Ibn Samit (qu’Allah soit satisfait de lui) et son épouse la grande Sahabiyah Oumm al-Harram Bint Milhan (qu’Allah soit satisfait d’elle). Et ‘Oubadah est ‘Oubadah Ibn Samit Ibn Qays al-Ansari al-Khazraji. Il assista au Premier et au Second Pacte (‘aqaba oula wa thanya), à la bataille de Badr ainsi qu’à toutes les campagnes du Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) et mourut en l’an 34 (654).

Quant à Oumm Harram, elle est Oumm Harram Bint Milhan Ibn Khalid Ibn Zayd Ibn Harram al-Ansariyah al-Khazrajiyah, la tante du grand Compagnon Anas Ibn Malik (qu’Allah soit satisfait d’eux), le serviteur du Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui).

 

L’Imam al-Boukhari a rapporté dans son Sahih d’Anas Ibn Malik (qu’Allah soit satisfait de lui) qui a dit : Si le Messager d’Allah (Saluts et bénédictions d’Allah sur lui) allait à Qouba, il rendait visite à Oumm Harram Bint Milhan qui lui offrait de la nourriture et elle était l’épouse de ‘Oubadah Ibn Samit. Un jour, le Prophète (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) lui rendit visite et elle le nourrit. Puis le Prophète (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) s’endormit chez elle et il se leva en rigolant. Elle lui demanda : Qu’est ce qui t’a fait rire ô Messager d’Allah ? Il répondit : « Des conquérants de ma communauté m’ont été montré, montant des navires sur la mer comme des rois sur des chevaux ». Elle dit alors : « O Messager prit pour moi que je sois parmi eux ». Et le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) invoqua Allah Exalté soit-Il en sa faveur. Puis le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) se rendormit et se releva à nouveau en rigolant. Elle lui demanda à nouveau : « Qu’est ce qui t’a fait rire O Messager d’Allah ? » Il répondit : « Des conquérants dans la voie d’Allah de ma communauté m’ont été montré, montant des navires sur la mer comme des rois sur des chevaux ». Elle dit : « O Messager prit pour moi que je sois parmi eux ». Et le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) lui répondit : « Tu fais partie déjà des premiers » ».

Elle prit la mer sous le règne de Mou’awiyah, en compagnies des conquérants, et en débarquant, elle tomba de sa monture et mourut (puisse Allah le Très Haut lui faire miséricorde). Le premier rêve du Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) prédisait la capture de Chypre et le martyr de Oumm Harram quant au second, il prédisait la tentative de conquête d’al-Constantiniyah (Constantinople) en l’an 49 de l’Hégire (669) sous le règne de Mou’awiyah et sous le commandement de Yazid Ibn Mou’awiyah.

 

Dans le Hadith rapporté par al-Boukhari de ‘Oumayrah Ibn al-Aswad al-‘Ansi vint voir ‘Oubadah Ibn Samit alors qu’il se trouvait à Hims en compagnie d’Oumm Harram dans leur maison. Il lui dit : « Oumm Harram nous a rapporté qu’elle a entendu le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) dire : « La première armée de ma communauté qui razziera par la mer sont connus ». Elle demanda : « O Messager d’Allah suis-je parmi eux ? » Il répondit (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) : « Tu es parmi eux ». Puis le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) dit : « La première armée de ma communauté à conquérir la ville de Qayssar (César) seront pardonnés ». Je lui demandai : « Suis-je parmi eux, O Messager d’Allah ? » Il (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) répondit : « Non » ».

 

Views: 0