CROISADES


Al-Mou’tadid Billah

Al-Mou’tadid Billah Abou al-Fath Abou Bakr Ibn al-Moustakfi devint calife près la mort de son frère en l’an 753 de l’Hégire (1352) selon sa convention. Il fut vertueux et complaisant et un ami des hommes de lettres. Il mourut au mois de Joumadah Awwal de l’année 763 de l’Hégire (1361).


Le 2 du mois de Shawwal de l’année 755 de l’Hégire (1353), al-Malik as-Salih fut déposé et Hassan an-Nassir fut réintégré.


Le 9 du mois de Joumadah Awwal de l’année 762 de l’Hégire (1360), Hassan an-Nassir fut exécuté et Muhammad le fils de son frère al-Mouzaffar fut élevé au trône et surnommé al-Mansour.


Al-Moutawakkil ‘Alallah

Al-Moutawakkil ‘Alallah Muhammad Ibn al-Mou’tadid, le père des califes du présent âge, assuma le califat par la convention de son père, après sa mort au mois de Joumadah Awwal, de l’année 763 de l’Hégire (1361). Son règne dura plus de quarante-cinq ans à travers les dépositions et les emprisonnements qui l’importunèrent et il laissa beaucoup d’enfants. On a rapporté qu’il eut cent enfants incluant les mort-nés, dont beaucoup de mâles et de femelles moururent. Cinq d’entre eux devinrent califes ce qui est sans précédent : al-Mousta’in al-‘Abbas, al-Mou’tadid Daoud, al-Moustakfi Souleyman, al-Qa’im Hamzah et al-Moustanjid Youssouf. De ses enfants, à cette époque actuelle (celle de l’auteur) seul Moussa est toujours vivant. Il a beaucoup de similarité avec Ibrahim le fils d’al-Moustakfi et ceux qui reste maintenant de la postérité de ‘Abbas, sont tous de la descendance d’al-Moutawakkil, puisse le Seigneur augmenter leur nombre et une augmentation de Son aide.

À propos des frères ayant été califes, l’Imam al-Hafiz Ibn Kathir a rapporté dans son livre al-Bidayah wa al-Nihayah ce qui suit :
Deux frères ayant été califes sous les Abbassides:
– Al-Mouqtafi et al-Moustarshid,
– As-Safah et al-Mansour,
– Al-Hadi et ar-Rashid, les deux fils d’al-Mahdi,
– Al-Wathiq et al-Moutawakkil, les deux fils d’al-Mou’tassim.
Trois frères ayant été califes :
– Al-Amin, al-Ma’moun et al-Mou’tassim, les trois fils d’ar-Rachid,
– Al-Mountassir, al-Mou’taz et al-Mou’tamid, les trois fils d’al-Moutawakkil
– Al-Mouktafi, al-Mouqtadir et al-Qahir, les trois fils d’al-Mou’tadid,
– Ar-Radi, al-Mouqtafi, al-Mouti’, les trois fils d’al-Mouqtadir.
Quatre frères ayant été califes sous les Omeyyades :
– Al-Walid, Souleyman, Yazid, Hisham, les quatre fils de ‘Abdel-Malik Ibn Marwan.
Quant aux cinq frères ayant été califes sous les Abbassides, ils ont été précédemment mentionnés.


Le 14 du mois de Sha’ban de l’année 764 de l’Hégire (1362), al-Mansour fut déposé et Ibn Houssayn Ibn Nassir Ibn Qalawoun Sha’ban lui succéda au pouvoir et fut surnommé al-Ashraf.


En l’an 773 de l’Hégire (1371), un insigne vert fut introduit sur les turbans des descendants du Prophète (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) sur les ordres du sultan à fin qu’ils soient distingués et ce fut sa première recommandation. Abou ‘AbdAllah Ibn Jabir le grammairien aveugle, l’auteur du commentaire al-Alfiyah de l’Imam Ibn Malik, surnommé al-A’ma wa al-Bahir (l’aveugle et le perspicace) écrivit à ce sujet :
« Ils ont donné un insigne aux descendants de l’apôtre,
Mais un badge est une distinction pour celui qui est inconnu.
La lumière de prophétie est sur leurs nobles traits,
Les nobles nés n’avait besoin d’aucune décoration verte ».

Cette même année eut lieu l’invasion du tyran Timour Lan (Tamerlane ) qui dévasta les provinces, massacra les habitants et poursuivit ses déprédations sur la terre jusqu’à ce qu’il périsse sous le fléau d’Allah Exalté durant l’année 807 de l’Hégire (1404). Il fut à son origine un enfant de paysans et grandit dans le brigandage. Par la suite il rejoignit le service du sultan al-Malik Houssayn de Herat, le maître des chevaux, et s’établit dans son endroit après sa mort et il ne cessa de s’élever jusqu’à ce qu’il parvienne à ce qu’il a atteint.


Durant l’année 775 de l’Hégire (1373), la lecture d’al-Boukhari débuta dans la citadelle pendant le mois de Ramadan en présence du sultan et le Hafiz Zayn ad-Din al-‘Iraqi fut nommé lecteur de Traditions plus tard, Shihab al-‘Ouryani lui fut associé un jour sur deux.


Durant l’année 777 de l’Hégire (1375), les œufs devinrent si chers à Damas qu’un seul fut vendu pour trois dirhams alors qu’un dinar valait soixante dirhams.


Le 3 du mois de Dzoul Qi’dah de l’année 778 de l’Hégire (1376), al-Ashraf Sha’ban fut exécuté et son fils ‘Ali surnommé al-Mansour lui succéda au pouvoir. Al-Ashraf effectuait le pèlerinage avec le calife, les Qadis et les nobles, quand les nobles conspirèrent contre lui. Il s’enfuit et retourna au Caire, Le calife revint aussi avec quelques autres et il lui fut proposé de devenir sultan mais le calife déclina. Ils élevèrent donc le fils d’al-Ashraf sur le trône et al-Ashraf se dissimula jusqu’à ce qu’il soit capturé au mois de Dzoul Qi’dah.

Cette même année, le soleil et la lune furent tous les deux éclipsés. La lune fut éclipsée le 14 du mois de Sha’ban et le soleil le 28 du même mois.


Le 4 du mois de Rabi’ Awwal de l’année 779 de l’Hégire (1377), ‘Inbak al-Badri le ministre de la guerre, convoqua Zakariyyah le fils d’Ibrahim Ibn al-Moustamsik, le fils du calife al-Hakim, lui accorda une robe d’honneur, le fit calife sans la formalité du serment d’allégeance et sans l’accord des croyants et le surnomma al-Mousta’sim Billah. Il ordonna plus tard de bannir al-Moutawakkil à Qouss pour certaines choses qui fit au moment de l’assassinat d’al-Ashraf. Le calife se mit en route mais revint le jour suivant chez lui et au califat le 20 de ce même mois. Al-Mousta’sim fut déposé, la durée de son califat fut de quinze jours. Al-Moutawakkil fut le sixième des califes résidant en Egypte qui furent réintégrés peu après l’interruption de leur califat. Cette déposition fut donc conforme à la coutume.


Durant l’année 782 de l’Hégire (1380), une lettre arriva d’Alep déclarant qu’un Imam conduisait les prières publiques quand une personne le ridiculisa alors qu’il priait. Néanmoins, il n’interrompit pas la prière jusqu’à sa fin et quand il prononça la bénédiction, le visage du bouffon fut transformé en celle d’un cochon et il s’enfuit dans la forêt dans le voisinage. Les gens furent étonnés par cette affaire qui fut consignée par écrit.


Le 23 du mois de Safar de l’année 783 de l’Hégire (1381), al-Mansour mourut et son fils Hajji le frère d’al-Ashraf lui succéda et fut surnommé as-Salih.


Le 19 du mois de Ramadan de l’année 784 de l’Hégire (1382), as-Salih fut déposé et Barqouq lui succéda au gouvernement et fut surnommé az-Zahir. Il fut le premier sultan d’origine circassienne.


Au mois de Rajab de l’année 785 de l’Hégire (1383), Barqouq arrêta le calife, le déposa et l’emprisonna dans la citadelle de la Montagne. Muhammad le fils d’Ibrahim Ibn al-Moustamsik Ibn al-Hakim devint alors calife et fut surnommé al-Wathiq Billah. Son califat dura jusqu’au mercredi 17 du mois de Shawwal de l’année 788 de l’Hégire (1386). Les gens adressèrent alors une pétition à Barqouq pour réintégrer al-Moutawakkil mais il refusa et convoqua Zakariyyah le frère de Muhammad qui avait été nommé pour une courte période, lui porta allégeance et il fut surnommé al Mou’tassim Billah. Il régna jusqu’à l’année 791 de l’Hégire (1388). Barqouq se repentit alors de ce qu’il avait fait à al-Moutawakkil, le libéra de l’emprisonnement, le restitua au califat et déposa Zakariyyah. Zakariyyah continua à habiter dans sa résidence privée jusqu’à sa mort et al-Moutawakkil resta calife jusqu’à sa mort.

Au mois de Joumadah Thani de la même année Salih Hajji fut restitué à la dignité de sultan et prit le titre d’al-Mansour. Barqouq fut emprisonné à Kark.

Au mois de Sha’ban de cette année, le muezzin après l’appel à la prière, introduisit la prière et les salutations sur le Prophète (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) et ce fut la première fois qu’elle fut introduite. Cela fut fait sur la demande de l’inspecteur du marché Najm ad-Din at-Toumboudi.


Au mois de Safar de l’année 792 de l’Hégire (1389), Barqouq fut libéré de son emprisonnement et restitué au pouvoir qu’il occupa jusqu’à sa mort le 14 du mois de Shawwal de l’année 801 l’Hégire, (1398). Le 15 de ce même mois, il fut succédé par son fils Faraj qui fut surnommé an-Nassir et il resta au pouvoir jusqu’au 6 du mois de Rabi’ Awwal de l’année 808 de l’Hégire (1405) quand il fut déposé de son poste et succédé par son frère ‘Abdel-‘Aziz qui fut surnommé al-Mansour. Il fut à son tour déposé le 4 du mois de Joumadah Thani, de la même année et Faraj an-Nassir fut réintégré.

Cette même année, le mardi soir 28 du mois de Rajab de l’année 808 de l’Hégire (1405), mourut le calife al-Moutawakkil.

 

Views: 0