SHAM

Foutouh SHAM

La mort d’Herbius  

 

Shaddad Ibn ‘Aws qui fut présent à la Bataille de la vallée de Brocart a dit :

« Khalid (qu’Allah soit satisfait de lui) se dit : « Le rêve s’avéra être vrai ».

Alors qu’il combattait, Herbius en profita pour venir par derrière et le frappa avec son épée, tranchant son turban et casque, qui glissa de sa main et tomba. Khalid craignit que s’il se retournait pour faire face à Herbius les autres l’attaqueraient par derrière et que s’il leur faisait face Herbius s’échapperait. Donc il     commencé à crier « La Ilaha Illallah ! Allahou Akbar ! » Et il salua le Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) avec grande joie pour tromper les chrétien et leur faire croire qu’il allait recevoir de l’aide. Les Musulmans l’entendirent et vinrent de derrière les Romains criant « La Ilaha Illallah ! Allahou Akbar ! » Une voix toute proche dit : « La Ilaha Illallah Muhammad est le Messager d’Allah !» L’aide est venue à toi du Seigneur des mondes. Je suis ‘AbderRahmane Ibn Abi Bakr as-Siddiq ».

Khalid (qu’Allah soit satisfait de lui) ne fit aucune attention à eux, mais il commença à décimer l’ennemi en les attaquants de toutes les directions. Entendant les Musulmans, Herbius voulut fuir, mais Khalid l’attrapa et lui donna un seul coup et Allah accéléra son âme vers l’enfer. Les Compagnons du Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui) arrivèrent et finirent les compagnons d’Herbius et Dirar tua la plupart d’entre eux. Quand l’inquiétude de Khalid le quitta qu’il vit ce que Dirar avait accompli, il s’exclama : « Puisse Allah bénir et t’accorder la victoire pour chacune de tes actions et qu’Il puisse te conserver en bonne santé ».

Alors il alla saluer ‘AbderRahmane et tous les Musulmans et demanda : « Comment m’avez-vous localisé ? »

‘AbderRahmane dit « O sauvé, Allah nous a accordé la victoire sur les Romains et nous étions occupés à rassembler le butin quand soudainement nous entendîmes une voix dans le vent dire : « Vous êtes occupé avec le butin alors que les Romains encerclent Khalid ! »

Cependant, nous ne savions pas où tu étais et nous t’avons cherchés. Un chrétien captif nous a indiqué ta place et nous a dit : « Je lui ai montré où se trouvait Herbius. Il est maintenant en sa compagnie dans cette montagne », et nous sommes donc venus à toi ».

Khalid dit : « Il m’a montré Herbius et m’a montré aux Musulmans, maintenant ses droits lui sont acquis ».

Il revint avec eux et quand les musulmans le virent arriver, ils allèrent le saluer. Il les salua à son tour et demanda le chrétien qui lui avait montré Herbius et lui dit : « Tu as accompli ton devoir et je dois maintenant réaliser ma promesse. Comme tu m’as conseillé, je vais te conseiller à mon tour : Si tu rejoins la Religion de la Prière, du Jeûne et la Communauté de Muhammad, tu feras partie des gens du Paradis ».

Il répondit : « Je n’ai aucun désir de changer ma religion » et Khalid le laissa partir ».

 

Nawfal-Ibn ‘Amr a dit :

« Je l’ai vu monter son cheval et partir seul vers le territoire romain. Le butin et les prisonniers furent tous rassemblés conformément aux ordres de Khalid (qu’Allah soit satisfait de lui). Quand il témoigna leur grande quantité, il loua Allah abondamment et le remercia. Puis, il appela son guide Younous et lui demanda : « Qu’est-il arrivé à ton épouse ? »

Younous lui raconta l’incident entier qui étonna Khalid.

Rafi’ dit alors à Khalid : « O Commandant, j’ai capturé la fille d’Héraclius et la lui ai donnée pour remplacer sa femme ».

Khalid demanda : « Où est-elle ? »

Quand elle fut amenée devant lui et qu’il vit sa grande beauté, il se détourna d’elle et dit : « O Allah, toute l’éloge n’appartient qu’à Toi Seul et Tu es exempt d’imperfection. Tu crées et Tu choisis ce que Tu veux ! »

« Ton Seigneur crée ce qu’Il veut et Il choisit » [28:68]. Puis il demanda à Younous :

– « Souhaites-tu la prendre pour femme ? »

Younous dit : « Oui, mais Héraclius voudra certainement payer une rançon ou la libérer par force ».

Khalid lui dit : « Prenez-la pour le moment. S’il ne la cherche pas, alors elle est tienne et s’il le fait Allah Exalté te pourvoiras de mieux en retour ».

Younous dit alors : « O Commandant, nous sommes dans une difficile situation et devrions partir maintenant avant que l’ennemi arrive ».

– « Allah est pour nous et avec nous » répondit Khalid.

Ils revinrent alors avec hâte, le butin en avant. Les Musulmans heureux de la victoire, de la sécurité et du butin obtenu par la grâce d’Allah sur Ses serviteurs ».

 

 

Le cadeau de Khalid à Héraclius 

 

Rawh Ibn ‘Atiyah a dit :

« Nous retournâmes sans rencontrer un seul Romain sur la route bien que nous étions au centre du territoire de l’ennemi. Lorsque nous atteignîmes la Petite Prairie près du Canal d’Oumm Hakim, nous vîmes un nuage de poussière s’élever derrière nous qui nous alarma. Un homme alla voir Khalid (qu’Allah soit satisfait de lui) qui demanda : « Qui ira et me ramènera des informations ? » Un homme de la tribu des Banou Ghifar, Yazid Ibn Sa’sa’ah, dit : « Moi, ô commandant ».

Il descendit de son cheval et partit en courant parce qu’il était plus rapide qu’un cheval. Puis, après avoir réuni des informations, il revint et dit : « O commandant, les chrétien nous ont rattrapés. Ils sont totalement couverts de fer et rien n’est visible de leurs corps excepté leurs yeux ».

Quand la cavalerie romaine approcha, Khalid appela Younous le guide et lui dit : « O Younous, va les voir et demande ce qu’ils veulent ».

Younous dit : « J’entends et obéis ».

Lorsqu’il revint, il fit son rapport à Khalid et lui dit : « O commandant, ne t’avais-je pas dit qu’Héraclius ne manquerait pas d’aller à la recherche de sa fille ? Il a envoyé cette cavalerie pour reprendre le butin des Musulmans, mais comme tu es maintenant proche de Damas, ils t’envoient un messager pour te demander soit de leur vendre sa fille ou de leur en faire cadeau ». Khalid (qu’Allah soit satisfait de lui) consultait les Musulmans sur le sujet quand un vieil homme vêtu comme un prêtre en voyage arriva.

Khalid lui dit : « Délivre ton message ».

Le prêtre dit : « Je suis le messager d’Héraclius César. Il te dit : « Je suis au courant de ce que tu as fait à mes hommes, de la mort de Thomas mon gendre et du viol de ma sainteté. Tu as acquis la victoire et la sécurité, ne dépasse donc pas les limites avec ma fille qui est avec toi. Maintenant soit tu me la vends ou revoie la moi en cadeau car la générosité est une des caractéristiques de ta nation et de sa nature. Rappelle-toi que celui qui ne montre pas de compassion ne lui sera pas montré de compassion. J’espère que nous pourrons convenir d’un accord entre nous » ».

Khalid lui répondit : « Dis à ton maître que je ne le quitterais pas avant d’avoir conquis son trône et ses terres et il (Héraclius) le sait parfaitement. Si tu connais un moyen de parvenir à nous, tu n’aurais pas hésité. Quant à ta fille, prends-la comme un cadeau de notre part ».

Khalid l’a donna alors au vieil homme sans demander de rançon. Quand le messager informa Héraclius, il dit aux chefs romains : « C’est tout ce que je vous ai dit dès le début mais vous ne vouliez pas l’accepter et vouliez me tuer. Bientôt les choses deviendront encore plus sérieuses et cela ne vient pas de vous mais du Seigneur des Cieux ».

Les Romains pleurèrent amèrement en entendant ses paroles.

 

 

Le martyr 

 

Khalid atteignit Damas où Abou ‘Oubaydah et les Musulmans avaient perdu tout espoir le concernant. Quand Khalid arriva, les Musulmans sortirent pour l’accueillir et se saluer les uns les autres. Khalid (qu’Allah soit satisfait de lui) rencontra ‘Amr Ibn Ma’dikarab et Malik Ibn al-Ashtar ainsi que leurs hommes qui était arrivé à Damas. Puis, il alla trouver Abou ‘Oubaydah (qu’Allah soit satisfait de lui) qui fut très impressionné par ses exploits. Il mit alors de côté un cinquième du butin et distribua le reste parmi les Musulmans. Puis, il donna une partie de sa part à Younous il lui dit : « Prends ceci pour te marier ou pour acheter une esclave romaine ».

Younous dit : « Par Allah ! Je ne me marierai jamais avec une femme de ce monde. Je me marierai seulement avec une Hour ‘Ayn (demoiselle du Paradis).

 

Rafi’ Ibn ‘Oumayrah a dit :

« Il combattit avec nous jusqu’à Yarmouk. Là, je l’ai vu combattre férocement dans la voie d’Allah, affligeant grandement les Romains jusqu’à ce qu’une flèche transperce sa gorge et il tomba mort, puisse Allah Exalté lui faire miséricorde. Alors je l’ai vu dans un rêve, vêtu luxueusement d’habits brillants et chaussant des sandales d’or qui déambulait dans un luxuriant jardin. Je lui dis : « Comment Allah t’a-t-il traité ? » Il me répondit : « Il m’a pardonné et m’a donné soixante-dix femmes du Paradis. Si l’une d’entre elle apparaissait dans ce monde, la lumière seule de son visage éclipserait le soleil et lune. Puisse Allah te récompenser en bien ».

J’ai raconté ceci à Khalid qui me dit : « Par Allah ! Ce n’est rien d’autre excepté le martyr. Comment est heureux celui qui l’atteint ».

 

 

La lettre de Khalid 

 

Al-Waqidi a dit : Je fus informé que lorsque Khalid (qu’Allah soit satisfait de lui) revint de son expédition avec le butin, il voulut écrire à Abou Bakr (qu’Allah soit satisfait de lui) pour l’informer de la de la victoire et du butin, pensant qu’il était encore vivant. Abou ‘Oubaydah (qu’Allah soit satisfait de lui) ne l’avait pas encore informé de son décès et que ‘Omar était le nouveau Calife. Il demanda un encrier et écrivit :

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

À: AbdAllah, le Calife du Messager d’Allah (Saluts et Bénédictions d’Allah sur lui)

De: Son gouverneur de Syrie, Khalid Ibn al-Walid

As-Salamou ‘Aleyka

Je loue Allah en dehors de qui il n’existe nulle divinité hormis Lui et salutations sur Son Prophète Muhammad.

Nous avons continué à souffrir de l’ennemi durant l’attaque de Damas jusqu’à ce qu’Allah nous ait envoyé Son aide et conquit Son ennemi. Damas fut conquise par l’épée de la Porte de l’Est mais les Romains ont trompé Abou ‘Oubaydah qui était à la Porte d’al-Jabiyah qui a accepté un accord de paix qui m’a empêché de les asservir et de les tuer. Nous nous sommes rencontré à l’Église de Marie, avec les prêtres et les moines devant lui, tenant le traité. Thomas, le gendre César, et un autre homme appelé Herbius quittèrent la ville avec une quantité considérable de richesses et d’énormes rouleaux de brocart. Je les suivis avec une armée, tuais les deux maudits et saisit le butin. J’ai fait prisonnière la fille d’Héraclius et lui ai retourné en cadeau. J’attends tes ordres.

Wa Salamou ‘Aleyka.

Saluts et bénédictions sur notre maître, Muhammad, sa famille et ses Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux).

Il plia la lettre, la scella et l’envoya à Médine avec ‘AbdAllah Ibn Qourt à al-Madinah, où le nouveau Calife, ‘Omar Ibn al-Khattab (qu’Allah soit satisfait de lui) lit le début et dit : « Les musulmans n’ont-ils pas été informés du décès d’Abou Bakr ? »

Ibn Qourt lui répondit : « Non, ô Commandant des Croyants ».

‘Omar lui dit : « J’ai envoyé une lettre à Abou ‘Oubaydah pour l’informer et pour le nommer à la place de Khalid au poste de commandant général-de toutes les armées syriennes ».

 

Puis, il reprit sa lecture.

 

 

 

[1] Que la terre entière et tout ce qu’elle contient.

[2] La pluie est considérée comme une miséricorde.

 

Views: 0