SOUDAN

AFRIQUE CENTRALE

Le Darfour

 

Pendant le dixième siècle de l’Hégire (seizième siècle), deux états musulmans furent fondés dans le Soudan-Est. Ce Soudan fut aussi appelé le Soudan Nilotic, pour le distinguer du Soudan central et ouest qui étaient arrosés par le Niger et le Sénégal.

Un des états musulmans dans le Soudan-Est était le Sultanat Founj avec sa capitale à Sennar, sur le Nil bleu tandis que l’autre était le sultanat Kayrah avec sa capitale à Darfour, à l’ouest.

 

Le sultanat Kayrah avec sa capitale à Darfour fut fondé vers l’année 1070 de l’Hégire (1660), dans la partie ouest du Sultan Nilotic. La première souverain de la dynastie fut Sultan Souleyman Seiong qui régna environ trente ans et mourut vers la fin du onzième siècle de l’Hégire (dix-septième siècle).

 

Durant les cent prochaines années, il n’existe que peu d’information sur les successeurs de Souleyman Seiong. Il apparaît, que les Sultans du Darfour portèrent la guerre contre l’état de Waday, dans le Soudan central à l’ouest, et contre les autorités de Kordofan à l’est.

 

 

Muhammad Tayrab

 

Dans le dernier quart du dix-huitième siècle, Darfour eut un souverain exceptionnel en la personne de Muhammad Tayrab qui était un guerrier et annexa Kordofan à ses dominions. Grâce à cette conquête l’état du Darfour grandit en importance.

 

 

Muhammad Kourrah

 

Muhammad Tayrab décéda en l’an 1201 de l’Hégire (1787) et ses successeurs ne purent contrôler fermement les affaires de l’état et le pouvoir réel fut conféré à l’eunuque Muhammad Kourrah qui installa et déposa des Sultans fantoches selon sa volonté.

‘AbderRahmane ar-Rashid gouverna à partir de l’an 1201 à 1214 de l’Hégire (1787 à 1800) et fut succédé par Muhammad Fadl qui entra en conflit avec Muhammad Kourrah qui le déposa mais Muhammad Fadl réussit à tuer Kourrah et reprit le trône.

 

 

La suzeraineté égyptienne

 

Avec l’aube du dix-neuvième siècle l’Egypte devint le maître du Soudan-Est.

En l’an 1226 de l’Hégire (1811), après avoir renversé le sultanat Founj, les forces égyptiennes entreprirent une expédition contre Darfour qu’ils ne purent cependant capturer. Suite à la faillite de l’attaque égyptienne, le Darfour grandit encore en importance et un traité de paix fut signé avec l’Egypte, où sous le statu quo devait être maintenu. Pendant cette période, le Darfour devint un centre du marketing pour le commerce de l’ivoire et des esclaves et le pays devint économiquement riche.

 

 

Zoubayr Pacha

 

Vers le milieu du dix-neuvième siècle, un prince marchand Zoubayr Pacha Rahman Mansour acquit la notoriété dans le Darfour. Il monopolisa le commerce de l’ivoire et des esclaves et eut une grande influence politique. Le monopole du commerce de l’ivoire et des esclaves chez un seul individu affecta défavorablement les intérêts de l’état.

Le souverain de l’état, Ibrahim Muhammad, prit des mesures pour casser le monopole de Zoubayr Pacha et le conflit entre l’état et le prince marchand prit de l’ampleur jusqu’au point où ils en appelèrent aux armes.

Le prince marchand avait de plus grandes ressources à sa disposition et en l’an 1291 de l’Hégire (1874), az-Zoubayr vaincu et tua le Sultan du Darfour. Az-Zoubayr projeta d’occuper le trône il fut empêché par la force égyptienne et le Darfour fut annexé au Soudan égyptien mettant ainsi fin à l’état du Darfour qui dura cent-cinquante ans.

 

 

Views: 0